Irak : l'EI ne contrôle plus qu'une "petite part" de Fallouja

  • A
  • A
Irak : l'EI ne contrôle plus qu'une "petite part" de Fallouja
@ AHMAD AL-RUBAYE / AFP
Partagez sur :

Le gouvernement irakien a lancé fin mai une opération reconquête dans ce fief de l'Etat islamique.

Les forces irakiennes ont repris au groupe Etat islamique (EI) la majorité de Fallouja et les djihadistes ne contrôlent plus qu'une "petite part" de la ville, a affirmé vendredi le Premier ministre irakien Haider al-Abadi.

Libération. "Nous vous avons promis la libération de Fallouja et nous avons repris (la ville). Nos forces de sécurité contrôlent la cité à l'exception d'une petite part qui doit encore être sécurisée dans les prochaines heures", a-t-il déclaré lors d'une brève déclaration à la télévision publique irakienne.

Fief djihadiste. Plus tôt dans la journée, des commandants irakiens avaient annoncé avoir repris à l'EI le principal QG du gouvernement, au centre de Fallouja, sur lequel ils ont hissé le drapeau national. Dans leur avancée vers le centre de cet important fief djihadiste situé à 50 km à l'ouest de Bagdad, les forces d'élite du contre-terrorisme (CTS) et les autres unités militaires ont fait face à une résistance limitée des djihadistes qui se sont redéployés vers l'ouest de la cité.

Des engins explosifs. Depuis le lancement le 23 mai de l'offensive pour reprendre Fallouja avec le soutien aérien crucial de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis, soldats, policiers et miliciens irakiens avaient réussi à encercler la ville et à reconquérir les quartiers périphériques. Mais ils avançaient prudemment en direction du centre-ville en raison des engins explosifs placés par l'EI et des craintes pour les milliers de civils bloqués avec les jihadistes dans la zone. "Les unités du CTS et les forces d'intervention rapide ont repris le QG gouvernemental dans le centre de Fallouja", a déclaré le général Abdelwahab al-Saadi, le commandant de l'offensive.