Irak : finalement, Maliki va reconnaître sa défaite

  • A
  • A
Irak : finalement, Maliki va reconnaître sa défaite
Nouri al-Maliki va finalement s'effacer pour laisser place à son successeur.@ REUTERS
Partagez sur :

REBONDISSEMENT - Le Premier ministre irakien, lâché de toutes parts, va annoncer qu'il soutient son successeur.

L'Irak va peut-être enfin pouvoir sortir du psychodrame politique. Le Premier ministre irakien sortant Nouri al-Maliki, désavoué jusque dans son propre camp, a l'intention d'annoncer qu'il renonce à rester au pouvoir et qu'il soutient son successeur, Haïdar al-Abadi. C'est lors d'une allocution à la télévision qu'il fera cette déclaration.

>> LIRE AUSSI - Un nouveau Premier ministre pour sortir de la crise

Il va retirer sa plainte. "M. Maliki va retirer sa plainte contre le président (de la République Fouad Massoum, ndlr) et va soutenir le Premier ministre désigné", a déclaré Ali Moussaoui, son porte-parole. Mercredi, Maliki avait pourtant répété sa détermination à rester en poste dans l'attente d'une décision de la Cour fédérale.

L'appel de Washington. Mais le Premier ministre avait de toute façon perdu de trop nombreux alliés pour se maintenir au pouvoir. Washington l'avait notamment pressé de respecter le processus démocratique et appelé à céder la place pour permettre à Haïdar al-Abadi de "rassembler le pays". Le nouveau chef du gouvernement irakien aura la lourde tâche de lutter contre les djihadistes de l'Etat islamique, qui se sont emparés d'une partie du pays. 

>> INTERVIEW - "Les Irakiens sont complètement perdus par rapport à la situation"