Irak : Barack Obama contre l'envoi de troupes au sol

  • A
  • A
Irak : Barack Obama contre l'envoi de troupes au sol
@ Reuters
Partagez sur :

ANNONCE - En revanche, le président américain a annoncé que Washington examine d'autres options.

Barack Obama a annoncé vendredi après-midi que les Etats-Unis n'enverraient pas de troupes au sol en Irak, où les djihadistes de EIIL progressent vers Bagdad.

En revanche, le président américain a annoncé que Washington examine d'autres options."Nous ne renverrons pas de troupes américaines au combat en Irak mais j'ai demandé à mon équipe de conseillers de sécurité nationale de préparer un éventail d'options pour soutenir les forces de sécurité irakiennes", a déclaré le président américain depuis la Maison-Blanche, tout en soulignant que "sans effort politique, toute action militaire sera vouée à l'échec".

Depuis mardi, les combattants djihadistes de l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) ont fait ce qu’Al-Qaïda n’avait encore jamais fait : prendre le contrôle d’une région entière, en un temps record. Les islamistes, qui se sont emparés de Mossoul, la deuxième ville d’Irak, avancent vers Bagdad, la capitale. Le chef de l’EIIL, Abou Bakr Al-Baghdadi, décrit comme un "nouveau Ben Laden", a refusé de faire allégeance à Al-Qaïda. Il entend au contraire supplanter l’organisation terroriste et il semble bien parti.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460-1_scalewidth_460

L'ESSENTIEL - Les djihadistes avancent vers Bagdad

PORTRAIT - Abou Bakr Al-Baghdadi, le "nouveau Ben Laden"

REPORTAGE - A Bagdad, c'est la peur qui domine

ON VOUS EXPLIQUE - L'EIIL, "le plus radical dans la mouvance islamiste"

INTERVIEW E1 - Irak : "on a vu des scènes vraiment terribles"

ANALYSE - Jusqu'où peuvent aller les djihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant ?

.