Irak : 62 morts dans un attentat à Sadr City

  • A
  • A
Irak : 62 morts dans un attentat à Sadr City
Partagez sur :

Les insurgés défient les autorités irakiennes, à une semaine du retrait américain des villes irakiennes.

Au moins 62 personnes, dont nombre de femmes et d'enfants, ont été tuées et 150 blessées mercredi soir dans un attentat survenu sur un marché du quartier chiite de Sadr City, dans le nord de Bagdad. Ce nouvel attentat intervient à moins d'une semaine du retrait annoncé des forces américaines des villes irakiennes.

Un tricycle motorisé rempli d'explosifs recouverts de fruits et légumes a arrêté son véhicule à l'entrée d'un marché, à une heure de grande affluence, selon les premiers éléments de l'enquête. Le conducteur a laissé son véhicule et s'est enfui avant que l'explosion ne se produise à 19 heures, provoquant des destructions considérables.

Samedi dernier déjà, 72 personnes avaient péri dans la province de Kirkouk, située à 250 km au nord de Bagdad. Un kamikaze avait fait exploser son camion bourré d'une tonne d'explosifs, ravageant le centre de la localité de Taza. Plus de 80 maisons avaient été détruites. L'attentat a été attribué par les autorités locales au réseau Al-Qaïda.

Cette vague de violences est le signe de la volonté des insurgésde défier les autorités irakiennes, qui devront assurer seules la sécurité des villes après le retrait américain le 30 juin. La Maison-Blanche a indiqué mercredi que le président Barack Obama n'avait pas changé d'avis sur le retrait des troupes américaines des villes irakiennes. Le chef des troupes américaines en Irak a affirmé au président américain être confiant pour poursuivre le processus de retrait.