iPhone 5 : le défi des opérateurs français

  • A
  • A
iPhone 5 : le défi des opérateurs français
@ REUTERS
Partagez sur :

Ils doivent contourner le problème de la non-compatibilité 4G pour proposer le meilleur débit possible.

L'iPhone 5, comme l'iPad 3, ne sera pas compatible avec la future technologie 4G française. Le nouveau produit Apple n'est compatible qu'avec la norme 4G utilisée par les opérateurs de téléphonie mobile américains, laissant ainsi de côté les opérateurs français qui utilisent eux les bandes de fréquence 800 MHz et 2,6 GHz.

>> A lire aussi : Dix choses à savoir sur l'iPhone 5

Un débit équivalent à celui d'une ligne fixe

iphone 3, iphone 5

© Capture Gizmodo.fr

Cela veut-il dire pour autant que les smartphones qui débarqueront le 21 septembre en France ne seront pas pourvus d'une connexion internet de qualité ? Les quatre opérateurs de réseaux mobiles Bouygues Telecom, Free Mobile, Orange France et SFR ont acheté fin 2011 les fréquences 4G mises aux enchères par l'Etat pour la somme 3,6 milliards d'euros.

Cette technologie permettra d'avoir depuis son mobile un débit internet équivalent à celui d'une ligne fixe très haut débit. Mais elle n'est pour l'instant qu'en cours d'expérimentation dans plusieurs villes françaises et les offres commerciales ne sont attendues que courant 2013. Les opérateurs contournent donc la difficulté et jonglent avec les solutions techniques pour proposer le meilleur débit possible aux usagers, quelque soit leur smartphone.

Apple vise le marché américain

Stéphane Dubreuil, analyste chez Sia-Conseil, confirme qu'"Apple reste centré sur le marché américain", tout en expliquant ces raisons : en Europe, la 4G est "tout juste émergente. Ce n'est pas vraiment un argument de vente pour les opérateurs".

iphone 5 panorama, photo

© Capture Iphonesoft.fr

En effet, Orange comme SFR, insistent plutôt sur le fait que les utilisateurs du dernier né d'Apple pourront bénéficier chez eux de l'amélioration qu'ils ont opéré sur leur réseau 3G, permettant des débits importants jusqu'à 42 megabits.

C'est surtout sur le prochain iPhone, qu'Apple aura tout intérêt à être compatible avec la 4G européenne car "ses concurrents Samsung, HTC ou LG le seront", explique encore l'analyste.

Free sur le chemin de Bouygues

En attendant, Bouygues Telecom a pris un autre chemin en demandant à l'Arcep, l'autorité des télécoms, l'autorisation de réutiliser pour la 4G la bande 1.800 MHz, aujourd'hui utilisée pour la 2G, qui permet de transmettre la voix et des données de faible volume comme les SMS.

Ce serait une bonne opération pour Bouygues, qui dispose de plus de fréquences 1800MHz que ses concurrents, révèle L'Expansion.com. "Confiant dans une décision positive", l'opérateur se dit donc techniquement prêt à lancer des offres 4G dans la bande des 1.800 MHz au premier semestre 2013, notamment pour les possesseurs d'iPhone 5.

Free Mobile trouverait lui aussi son intérêt dans l'affaire, car Bouygues Telecom "a officiellement dit que si l'autorisation lui était donnée d'exploiter la 4G dans la bande 1.800 il était prêt à restituer une partie de ses fréquences 1.800 au quatrième opérateur". Contrairement aux autres opérateurs, Free Mobile a remporté un lot dans la bande 2,6 GHz mais aucun dans la bande 800 MHz, lors des enchères.