iPad : ce qu’on aime… et ce qu’on aime moins

  • A
  • A
iPad : ce qu’on aime… et ce qu’on aime moins
@ REUTERS
Partagez sur :

TEST E1 - Europe1.fr dresse la liste des "plus" et des "moins" du dernier né d'Apple.

Marc Mitrani a testé pour Europe1.fr l’un des premiers exemplaires disponibles dans l’Hexagone du nouvel iPad d'Apple. Voici en résumé la liste des "plus" et des moins" pour ce joujou disponible depuis vendredi matin à un tarif compris entre 489 et 814 euros.

>> Pour découvrir le test complet, cliquez ici.

Les plus

Retina. Déjà exploitée avec l’iPhone 4, la technologie Retina offre un affichage d’une incroyable qualité.

Processeur A5X. Conçu par Apple, le processeur graphique quadri-cœurs du nouvel iPad offre un excellent niveau de performance et comblera les amateurs de jeux.

Très bonne qualité. Le nouvel iPad bénéficie enfin d’un appareil photo de très bonne qualité.

Vidéo Full HD. La fonction vidéo est capable d’enregistrer en 1080p et dispose d’un stabilisateur qui réduit efficacement les tremblements lors de la captation d’une séquence.

Dictée vocale. La dictée vocale du nouvel iPad est un peu comme les épinards : on s’y fait tout de suite ou on déteste à vie. Nous, on adore !

Les moins

Caméra frontale. La caméra frontale du nouvel iPad est tout juste bonne à utiliser FaceTime, le logiciel de vidéoconférence d’Apple, ses 0,3 mégapixels produisant des photos d’un autre âge.

Pas de Siri. En plus de la reconnaissance vocale, on aurait aimé trouver dans le nouvel iPad l’assistant personnel Siri, déjà présent dans l’iPhone 4S. Dommage qu’Apple n’aie pas pris la peine de l’intégrer.

La 4G US seulement. La 4G selon Apple ne fonctionnera qu’aux Etats-Unis, le nouvel iPad étant incompatible avec celle qui sera déployée en France. Dommage. 

Design peu novateur. Ceux qui attendaient un changement de design radical du nouvel iPad en seront pour leurs frais. Pour l’année prochaine, peut-être ?

Le prix. Le nouvel iPad reste un produit cher, voire même très cher, entre 489 et 814 euros, et oblige à un investissement conséquent. Mais d’un autre côté, avez-vous vraiment besoin d’une tablette ?