Iouchtchenko : "Poutine veut une nouvelle URSS"

  • A
  • A
Iouchtchenko : "Poutine veut une nouvelle URSS"
@ EUROPE1
Partagez sur :

<CUSTOM NAME="HIGHLIGHT">EXCLU&AMP;NBSP;</CUSTOM> - Invité d'Europe 1 mercredi, l’ancien président ukrainien a dénoncé le "plan obsessionnel" de Vladimir Poutine.

INTERVIEW. C’est la première fois depuis le début de la crise en Ukraine, que  Viktor Iouchtchenko, ancien président ukrainien, s’exprime dans les médias. C’est sur Europe 1, au micro de Thomas Sotto, que l’ancien dirigeant, a partagé ses impressions sur la situation politique dans son pays et vis-à-vis de la Russie.

Pour lui, l’objectif de Vladimir Poutine est clair "il veut faire renaître une sorte de nouvel empire, une nouvelle URSS mais qui porterait le nom de la Russie. C’est un plan obsessionnel". "Il a récemment déclaré que sa plus grande tragédie était la chute de l’URSS", a-t-il précisé.



Et les déclarations faites par le président russe mardi - il dit se réserver le droit de recourir à "tous les moyens" pour protéger ses citoyens en Ukraine - témoignent de cette volonté soulignée par Viktor Iouchtchenko.

"La Crimée est ukrainienne". L’ancien président, et leader de la révolution orange en 2004, a balayé l’idée que la Crimée puisse être cédée à la Russie. "L’Ukraine est une entité, un pays qui ne fait qu’un et on ne peut pas se poser la question de savoir à qui est la Crimée. La Crimée est ukrainienne", a-t-il estimé.

Face à la détermination du président russe, il faut donc trouver des moyens de pressions. Selon Viktor Iouchtchenko, "Poutine a peur de deux choses : la réaction internationale et la réaction de son propre peuple".

Ioulia Timochenko, un problème. Viktor Iouchtchenko, président de l’Ukraine de 2005 à 2010,  a assuré, sur Europe 1, qu’il ne serait pas candidat à l’élection présidentielle anticipée en Ukraine qui doit se tenir le 25 mai prochain. "Je pense plutôt qu’il faut soutenir la nouvelle génération, les nouveaux hommes politiques ukrainiens", a-t-il déclaré.

En revanche, l’ancien président a été très clair quant à sa position sur l’opposante Ioulia Timochenko qui, elle, sera sûrement candidate à la présidentielle "Viktor Ianoukovicth et Ioulia Timochenko [qui a été le Premier ministre de Iouchtchenko]  sont les deux problèmes de l’Ukraine", a-t-il estimé. "Et je pense que l’avenir de Ianoukovitch doit être déterminé par la loi et par le droit", a-t-il ajouté, soutenant la demande d’extradition du président déchu qui s’est réfugié en Russie.

François Hollande doit garder cette idée en tête. Interrogé sur ses attentes de la part de la France et de françois Hollande, Viktor Iouchtchenko confie qu’il souhaiterait "à terme que l’Ukraine devienne un membre à part entière de l’Union européenne". L’ancien président russe demande à François Hollande de garder cette idée en tête, "que cela fasse partie de son programme politique".



Iouchtchenko souhaite que "l'Ukraine devienne...par Europe1fr

Viktor Iouchtchenko a par ailleurs estimé que l’ancien boxeur et figure de l’opposition, Vitaly Klitschko "a de très bonnes chances pour cette élection présidentielle s’il prépare une politique qui consoliderait la nation ukrainienne". L’ancien président s’est même dit "prêt à le soutenir".


sur le même sujet, sujet,

REPORTAGE - En Crimée, les soldats ukrainiens ont "les nerfs à vif"

ON RÉSUME - "La Russie a pris le risque d'une escalade dangereuse", dit Hollande

SOUS PRESSION - Le G8, arme de dissuasion massive ?

ZOOM - Ce que l'Ukraine et la Russie auraient à perdre dans un conflit