Inde : l'inquiétude gagne les touristes

  • A
  • A
Inde : l'inquiétude gagne les touristes
Plusieurs ambassades ont déjà donné des consignes de prudence à leurs ressortissants en Inde.@ REUTERS
Partagez sur :

Plusieurs pays ont déjà donné des consignes de prudence à leurs ressortissants. Pas la France.

L'info. Une touriste britannique a été blessée mardi en Inde après avoir sauté par la fenêtre de sa chambre d'hôtel pour échapper à une agression. Elle est la dernière d'une longue liste de viols et d'agressions sexuelles visant spécifiquement des étrangères qui ont été rapportés ces dernières semaines dans ce pays. Plusieurs ambassades ont émis des consignes de prudence.

L'agression. La touriste britannique, âgée d'une trentaine d'années, a raconté avoir été obligée de sauter depuis le premier étage de l'hôtel où elle logeait, près du Taj Mahal, à Agra. Le gérant de l'établissement, dont elle avait rejeté les avances quelques heures plus tôt, tentait d'ouvrir la porte de sa chambre, avec un autre homme.

Les précédents. En décembre dernier, une étudiante indienne était morte quelques jours après avoir été violée dans un bus, sous les yeux de son petit ami. Cette agression a jeté une lumière inquiétante sur les violences sexuelles dans ce pays émergent. Vendredi dernier, c'est une touriste suisse qui sillonnait l'Inde à vélo avec son mari qui a été violée par quatre hommes alors que le couple installait sa tente.

>> A lire aussi : Inde : le cauchemar des viols collectifs

D'autres incidents ont été récemment rapportés par la presse, comme le viol d'une jeune Chinoise en février et celui d'une étudiante nord-coréenne en janvier.

Un problème de sécurité ? Les autorités indiennes assurent qu'il n'y a pas de quoi s'alarmer. Selon elles, les étrangers sont victimes de la criminalité partout dans le monde et l'écrasante majorité des touristes n'ont aucun de problème de sécurité en Inde.

Les avertissements des ambassades. Les conseils aux voyageurs émis par de nombreuses ambassades étrangères soulignent néanmoins la nécessité de prendre des précautions bien précises. L'ambassade suisse, par exemple, exhorte les femmes seules à voyager en groupe ou avec un guide reconnu. Sur son site internet, le département d'Etat américain demande quant à lui aux femmes seules d'"observer de strictes règles de sécurité" et d'"éviter de voyager seules dans des taxis, en particulier la nuit".

Quant au ministère britannique des Affaires étrangères, il a réactualisé la semaine dernière son site internet en indiquant que "les voyageuses font souvent l'objet d'une attention non sollicitée sous forme verbale ou en étant harcelée physiquement par des hommes ou des groupes d'hommes".

De son côté, le Quai d'Orsay n'a pas modifié sa fiche de conseils aux voyageurs disponible sur son site web. Contacté par Europe1.fr, le ministère des Affaires étrangères indique étudier le dossier.

>> Mise à jour, mercredi 20 mars : Le ministère des Affaires étrangères indique que "les recommandations étaient déjà présentes dans Conseils aux voyageurs". Le dernier paragraphe de la rubrique "sécurité" de la page sur l'Inde est en effet consacré aux "Risques spécifiques pour les femmes voyageant seules".