Incendies en Californie : 26 morts, "la situation va empirer" malgré l'aide des États voisins

  • A
  • A
Partagez sur :

Les vents violents continuent d'attiser les incendies qui ont déjà fait 26 morts et ravagé des dizaines de milliers d'hectares en Californie.

VIDEO

Les incendies qui ravagent le coeur viticole du nord de la Californie ont fait au moins 26 morts et près de 500 disparus, selon un bilan communiqué jeudi par les secours, une reprise du vent sur fond de sécheresse aggravant la situation. Environ 77.000 hectares ont été détruits par la vingtaine de départs de feu signalés depuis dimanche. Quelque 3.500 constructions ont été réduites en cendres par les flammes.

Rob Giordano, le shériff du comté de Sonoma, à une centaine de kilomètres au nord de San Francisco, a indiqué que 463 personnes étaient portées disparues. On ignore à ce stade si elles ont été victimes des flammes ou n'ont pas pris contact avec les autorités après avoir fui leur habitation. Santa Rosa, la plus grande ville de la région viticole, à une heure de voiture de San Francisco, a été particulièrement touchée. Des quartiers entiers ont brûlé.

La situation "va continuer à empirer." La situation "va continuer à empirer avant que ça ne s'améliore", a prévenu Ken Pimlott, responsable du département californien des forêts et de la protection incendie, lors d'une conférence de presse relayée sur Facebook. "Ça va être long", a-t-il assuré après la déclaration de l'état de catastrophe naturelle par Donald Trump

Attisés par des vents pouvant dépasser 60 km/h avec seulement 8% d'humidité dans l'air, 22 incendies ont calciné depuis dimanche près de 70.000 hectares dans huit comtés californiens. Les pompiers estiment qu'au moins 3.500 bâtiments (maisons et commerces) ont été détruits. Plus de 8.000 pompiers luttent contre les flammes, appuyés dans les airs par plus de 70 hélicoptères et 30 avions bombardiers d'eau et des centaines de véhicules au sol.

Des centaines de disparus. Les autorités de l'Etat américain le plus peuplé ont déjà obtenu des renforts d'Etats proches (Nevada, Washington, Oregon, Arizona) et d'autres devraient suivre. La Garde nationale de Californie a également déployé 700 soldats, qui devaient être renforcés mercredi et jeudi par 1.800 personnes supplémentaires, a indiqué le major général Dave Baldwin, chef d'état-major du gouverneur de Californie.

Ken Pimlott a prévenu que ces incendies allaient "rester très imprévisibles pendant les prochains jours". Le Los Angeles Times a précisé qu'il y avait onze morts dans le comté de Sonoma, six dans celui de Mendocino, deux dans celui de Napa et deux dans le comté de Yuba. Mais le shérif du comté de Sonoma Robert Giordano a précisé à la presse que 285 personnes n'avaient toujours pas été localisées, soulignant que la destruction de plus de 70 relais de téléphonie mobile compliquait la tâche des autorités.