Incendie à Londres : la tour HLM avait fait l'objet de nombreux signalements

  • A
  • A
Incendie à Londres : la tour HLM avait fait l'objet de nombreux signalements
L'immeuble s'est presque intégralement consumé, dans la nuit de mardi à mercredi. @ AFP
Partagez sur :

Les habitants de l'immeuble qui a brûlé dans la nuit de mardi à mercredi, faisant au moins douze morts, réclamaient des travaux de mise aux normes depuis plusieurs années.

EDIT : Le bilan, qui risque encore d'évoluer, est désormais de 17 morts.

L'origine de l'incendie qui a fait au moins douze morts dans un immeuble de Londres, dans la nuit de mardi à mercredi, est pour l'instant inconnue. Mais les résidents du bâtiment, presque entièrement calciné et dans lequel d'autres victimes ont pu rester piégées, pointent déjà les défaillances à répétition de l'entreprise responsable de sa gestion, rappelant que de nombreux signalements avaient été effectués ces dernières années.

Plusieurs pétitions. Les habitants de ce HLM construit en 1974 s'étaient même organisés en collectif pour alerter sur la vétusté des lieux, rédigeant des pétitions. En 2012, une inspection de sécurité avait conclu qu'aucun équipement n'avait été révisé depuis au moins quatre ans. Depuis, des travaux à hauteur de dix millions de livres avaient été entrepris. Mais pour les habitants, il s'agissait d'une rénovation "cosmétique", avec des matériaux de mauvaise qualité.

En sortant de l'immeuble mercredi, un témoin a ainsi déclaré que cela sentait "le plastique brûlé". Évoquant les récents travaux, il a ajouté : "ça ressemblait à du métal. Je pensais qu'ils avaient fait quelque chose de bien. En fait, c'était du plastique." "J'ai entendu que certaines alarmes incendie n'ont pas fonctionné, ça ne m'étonne pas. Je suis sous le choc, mortifié, mais pas surpris", a affirmé un autre résident.

Des "avertissements". "Tous nos avertissements sont tombés dans l'oreille d'un sourd, alors qu'une catastrophe comme celle-ci était inévitable", pouvait-on lire sur le blog des habitants de l'immeuble, mercredi matin. Ces derniers ont également publié une liste des articles rédigés ces dernières années pour attirer l'attention sur les travaux à entreprendre. Plusieurs font référence au risque d'incendie.