Imbroglio autour de la garde des enfants du "roi de la pop"

  • A
  • A
Imbroglio autour de la garde des enfants du "roi de la pop"
Partagez sur :

L'ex-femme de Michael Jackson a démenti l'information, publiée mardi, selon laquelle elle aurait renoncé à ses droits parentaux.

Un avocat de Debbie Rowe, ex-épouse de Michael Jackson, a catégoriquement démenti mardi l'information - publiée par le New-York Post - selon laquelle elle aurait accepté quatre millions de dollars pour renoncer à ses droits parentaux. Elle est la mère de deux des enfants du "roi de la pop", Prince Michael Jr, 12 ans, et Paris, 11 ans.

Dans une lettre au New York Post, Me Eric George écrit que Debbie Rowe, qui a été mariée avec Michael Jackson entre 1996 et 1999, et est la mère de ses deux aînés, "n'a pas" renoncé à ses droits parentaux "et ne le fera pas". Debbie Rowe, dont les avocats ont été en discussion avec ceux des parents du chanteur, Katherine et Joe, "ne demandera aucun argent en plus" de la pension alimentaire qui avait été convenue entre elle et Michael Jackson il y a des années, poursuit la lettre. Dans un testament signé en 2002, Michael Jackson écrit qu'il a "intentionnellement" omis d'y coucher son ancienne épouse.

En 2001, Debbie Rowe a tenté de renoncer à ses droits parentaux sur ses enfants, mais elle a ensuite saisi un tribunal pour contester cette renonciation qui n'est jamais entrée en vigueur. Les experts juridiques estiment que si Debbie Rowe va en justice pour obtenir la garde de ses deux enfants, elle a de bonnes chances de l'emporter. La loi californienne favorise en effet un parent par rapport une parenté plus éloignée.

Michael Jackson, qui a succombé le 25 juin à un arrêt cardiaque, était également le père de Prince Michael II. L'enfant, âgé de sept ans, est né d'une mère porteuse qui n'a pas été identifiée.