Ils proposent des tentes de réfugiés sur Airbnb

  • A
  • A
Ils proposent des tentes de réfugiés sur Airbnb
@ LOUISA GOULIAMAKI / AFP
Partagez sur :

Une annonce pour des tentes de réfugiés, rédigée sur le ton de l'humour (noir), a été mise en ligne sur le site de partage de logements.

L'annonce, publiée sur Airbnb, a été repérée par le Telegraph le 23 juin, et relayée par Slate mardi. Supprimée au bout de quelques heures, elle proposait d'occuper pour la durée de son choix des tentes installées pour accueillir des réfugiés à Ritsona, à une heure de route au nord d'Athènes, en Grèce. L'annonce, dont on ignore les auteurs, était rédigée sur le ton de l'humour (noir). Ce qui semble laisser penser qu'elle visait à dénoncer les conditions de vie des migrants, arrivés en masse dans le pays l'année dernière, notamment en provenance de Syrie et d'Irak.

"Vous serez très bien". "C’est une réelle opportunité pour vivre la vie d’un réfugié syrien. Alors que les hommes politiques européens discutent des réfugiés, vous pouvez vous frotter à leur quotidien –des tentes, de la cuisine au feu de bois, une chaleur de 41 degrés Celsius, une situation sanitaire marginale, des scorpions comme amis, des promesses non tenues, et même un peu de déshydradation", pouvait-on lire sur Airbnb, selon le Telegraph. "Si vous avez de la chance, vous pourrez utiliser l'une des deux douches chaudes. Il y a aussi un grand terrain vague, où se trouvent les toilettes, que les enfants utilisent pour jouer", mentionnait l'annonce, selon le quotidien anglais. "Pour un séjour de courte durée, vous serez très bien; imaginez si vous deviez rester ici pendant les quatre derniers mois", conclut l'annonce, rédigée dans "un bon anglais", assure le journal.

L'annonce supprimée rapidement. Airbnb, plateforme numérique de partage de logements, dont le siège social est basé aux Etats-Unis, a rapidement effacé l'annonce. Dans un communiqué relayé par le Telegraph, l'entreprise explique que l'annonce avait été postée pour mettre en lumière une "crise des réfugiés déchirantes", sans préciser qui l'avait mise en ligne. Airbnb justifie toutefois la suppression de l'annonce par sa 'non-conformité" avec "les conditions générales d’utilisation" du site. La plateforme rappelle au passage avoir déjà "levé des centaines de milliers de dollars" pour aider les organisations caritatives, et avoir mis à disposition des logements gratuits pour les travailleurs humanitaires de plusieurs associations.