Un otage algérien tout juste libéré du site gazier d'In Amenas se confie sur Europe 1.

Propos recueillis par Patrice Thomas