Ils ont applaudi le pilote avant... le crash

  • A
  • A
Ils ont applaudi le pilote avant... le crash
Partagez sur :

Un avion d'American Airlines n'a pas réussi à s'arrêter en bout de piste, à la Jamaïque, mercredi. Il y a 91 blessés, aucun grièvement.

Un avion de la compagnie American Airlines a terminé sa course sur une plage mardi soir, à plus de 300 mètres de l'aéroport international Norman Manley de Kingston, à la Jamaïque, sur lequel il venait de se poser. Sans faire de morts.

Le Boeing 737 avait atterri normalement et les passagers auraient même applaudi le pilote. Mais l'aéronef n'a pas réussi à s'arrêter sur la piste et il a heurté violemment une barrière avant de traverser une route. L'un des réacteurs s'est brisé, une partie du train d'atterrissage s'est désagrégée et le fuselage s'est fendu. Le journalJamaica Observerindique que la pluie était "torrentielle" au moment de l’accident, vers 22 heures sur place.

Le dernier bilan établi mercredi en fin de matinée fait état de 91 passagers blessés sur les 148 présents à bord ainsi que 6 membres d'équipage. Mais aucun n'est grièvement atteint et la plupart sont déjà sortis de l'hôpital public de Kingston où ils avaient reçu des soins.

Regardez des images de l'appareil diffusées par l'agence AP:

Le vol AA331 arrivait de Miami aux Etats-Unis. American Airlines refuse pour le moment de "spéculer sur les causes de l'accident", selon un porte-parole, Billy Sanez. Le Bureau américain de la sécurité des transports et l'autorité de l'aviation civile ont été saisis pour déterminer les circonstances de l'accident. L'aéroport de Kingston est fermé temporairement.

Il s'agit du second accidenten moins de dix jours pour American Airlines. Le 13 décembre, l'aile d'un MD-82 de la compagnie avait heurté la piste à l'aéroport de Charlotte, en Caroline du Nord, lors de l'atterrissage, causant des dégâts sur l'appareil. Personne n'avait été blessé.