Ils manageaient à coups de fouet

  • A
  • A
Ils manageaient à coups de fouet
@ MAX PPP
Partagez sur :

En Italie, des dirigeants d'un centre d'appels ont été arrêtés pour avoir maltraité les employés.

Un call-center. Des salariés chargés de vendre des aspirateurs anti-acariens. Et des punitions humiliantes pour ceux qui n’y parvenaient pas. Cinq responsables du centre d'appels Italcarone près de Florence, en Italie, ont été arrêtés, suspectés d’avoir maltraité une dizaine d'employés.

Un "camp de concentration"

Des coups de fouets sur les jambes : voilà ce qui attendait celui dont la productivité n’était pas jugée à la hauteur. Pour d’autres, c’étaient les interdictions de se lever pour aller aux toilettes, raconte jeudi La Repubblica, qui révèle l’affaire. Le quotidien italien n’hésite pas à parler d’une entreprise transformée en "camp de concentration".

Ainsi commençait une journée normale dans ce call-center : les salariés se prenaient tous par la main, sur fond d’hymne national italien. S’en suivaient jusqu’à 14 heures de travail accroché au téléphone. D’où un turn-over très important des salariés. Certains ont malgré tout fini par porter plainte.

Une pression permanente

Les nouveaux employés étaient recrutés, sur petites annonces, avec la promesse de recevoir des primes et des commissions sur les ventes. Qu’ils ne recevaient en fait jamais. Les propriétaires du call-center, eux, étalaient leur réussite, leur belle villa et leur voiture de luxe.