Il y a 5 ans, l’iPhone révolutionnait le mobile

  • A
  • A
Il y a 5 ans, l’iPhone révolutionnait le mobile
@ Reuters
Partagez sur :

Écran tactile, connexion Internet, intégration de l'iPod, le smartphone a bouleversé la téléphonie mobile.

"Un téléphone mobile révolutionnaire". C’est en ces termes que Steve Jobs, président défunt d’Apple, présentait, le 9 janvier 2007, l’iPhone. Un nouveau mobile qui, six mois avant sa commercialisation aux États-Unis, affolait déjà la concurrence.

A l’époque, les smartphones n’en sont qu’à leurs balbutiements et coûtent une fortune. En 2007, Nokia commercialise en effet pour 700 euros son téléphone N95 avec ses 8 Go de mémoire et son GPS intégré. Pour le reste, la majorité des mobiles vendus, comme les Sony Ericsson ou les Samsung, ont des formes très classiques.

Cette année là, la commercialisation de l’iPhone bouleversait donc le paysage de la téléphonie mobile. L’intégration d’un téléphone exclusivement tactile, d’un iPod et d’une connexion Internet sont autant d’options, répandues aujourd’hui à une grande partie des smartphones.

Un clavier exclusivement tactile

Première grande distinction : l’absence de clavier physique. Lors de la présentation du smartphone en 2007, Steve Jobs mettait en avant l’écran 3,5’ entièrement tactile et dépourvu de clavier. Un écran décrit comme "géant" par Steve Jobs qui brocardait les claviers physiques ou les stylets de ses concurrents.

Un "téléphone mobile révolutionnaire avec lequel on peut appeler quelqu'un simplement en touchant du doigt son numéro ou son nom", résumait la Pomme. L’utilisation du téléphone devenait avec l’iPhone bien plus ludique, simple et intuitive. Interrogé par Europe1.fr, Yann Hamon, qui a acheté un iPhone avant que l'objet ne soit commercialisé en France, parle d'un objet "très design". "Ce que je trouvais sympa, c'était la possibilité de prendre des photos de qualité et de pouvoir les regarder en les faisant glisser", se rappelle-t-il.

Présentation de l'iPhone par Steve Jobs le 9 janvier 2007 :





Un objet multimédia

"Le superbe écran de 3,5" est la meilleure manière de regarder ses émissions de TV sur un appareil mobile avec des contrôles tactiles de lecture", vantait Steve Jobs. Outre l’utilité de téléphone, l’iPhone représentait un objet multimédia. L’intégration de l’iPod dans le mobile illustrait cette démarche. La fonction Cover Flow permettait de parcourir et de classifier les albums et morceaux de manière bien plus visuelle. La taille de l’écran offrait également la possibilité de regarder des vidéos ou des films. A l’époque, très peu de smartphones permettaient cela et la qualité de l’image et la taille de l’écrans étaient réduites.

"L'iPhone est un appareil de communication Internet d'avant garde", estimait Steve Jobs. Le téléphone disposait en effet d’un Safari mobile, capable de lire les pages web. "Les utilisateurs peuvent visualiser n'importe quelle page Web telle qu'elle a été conçue pour être affichée, puis zoomer facilement dans une section simplement en tapotant du doigt sur l'écran multitouch", présentait le patron d’Apple. L’iPhone intégrait également des moteurs de recherche comme Yahoo et Google et permettait de lire des Google Map. Sur les téléphones classiques, le Wap permettait une connexion Internet, mais les pages étaient présentées sous une forme très peu visuelle avec du texte principalement.

"L'iPhone était aussi le premier téléphone équipé d'une base de téléchargement d'application, l'Apple Store", ajoute Yann Hamon. Pour ce passionné d'Apple, la commercialisation de l'iPhone a marqué le début de son intérêt pour la marque à la pomme. "Après avoir acheté l'iPhone, j'ai ensuite été attiré vers tous les autres produits Apple. Lors du lancement de iPad, j'étais assez septique quant à son utilité, et aujourd'hui, je n'arrête pas de m'en servir", confie-t-il.

100 millions d’iPhone vendus dans le monde

Autant de fonctionnalités qui ont séduit à une vitesse fulgurante les consommateurs. 74 jours après sa commercialisation en juin 2007 aux États-Unis, un million d’Iphone étaient déjà vendus. Arrivé en France en novembre 2007, l’iPhone d’Orange - le seul opérateur à commercialiser le smartphone à l’époque - était en rupture de stock quelques mois plus tard.

Depuis, chaque nouvelle version commercialisée fait l’objet de toutes les attentions. Lancée en octobre dernier, l'iPhone 4S recueillait un million de pré-commandes dès le lendemain de sa présentation. En cinq ans, plus de 100 millions d’iPhone ont été vendus dans le monde.