Il vend son rein pour un iPad

  • A
  • A
Il vend son rein pour un iPad
@ Capture d'écran télévision de Shenzen
Partagez sur :

L’adolescent chinois a touché plus de 2.000 euros, et s’est acheté un iPhone et la tablette d’Apple.

"Je voulais m’acheter un iPad 2 mais je n’avais pas d’argent", a expliqué Zheng (c’est son surnom) à la télévision chinoise de Shenzen, selon le Telegraph. Fin avril, le jeune homme tombe sur une publicité en ligne, qui propose 20.000 yuans (plus de 2.100 euros) pour un rein. Prêt à se mutiler par amour de la technologie, Zheng négocie avec l’annonceur son rein à 2.340 euros.

Il part alors pour Chenzhou, dans la province du Hunan, où il est opéré à l’hôpital local. Les trafiquants d’organes y avaient loué une salle d’opération, sous un faux nom.

L'hôpital pas habilité à prélever des organes

Zheng rentre chez lui trois jours plus tard, sans son rein, mais avec le dernier iPhone et un iPad 2. Mais il subit très vite des complications, car, selon le Global Times, l’hôpital en question n’est pas habilité à prélever des organes.

Il finit par avouer sa "bêtise" à sa mère, qui prévient tout de suite la police. Plus d'un million de Chinois auraient besoin d'une greffe d'organes chaque année et moins de 10 000 en bénéficient, souligne The Telegraph. D’où la pratique très courante du trafic d’organe en Chine.