Il tente de détourner un vol vers Tripoli

  • A
  • A
Il tente de détourner un vol vers Tripoli
@ REUTERS
Partagez sur :

Un homme a tenté, dimanche soir, d’immobiliser une hôtesse du vol Paris-Rome d'Alitalia.

Il y a eu plus de peur que de mal. Un Kazakh apparemment déséquilibré a tenté dimanche soir d'immobiliser une hôtesse sur un vol Paris-Rome d'Alitalia, avec le projet de le détourner vers Tripoli. Mais il a été maîtrisé peu de temps après le début de sa tentative, a annoncé l'agence Ansa, citant des sources de la police italienne des frontières.

Il la menace avec un couteau

C'est vers 21h30 heures locales durant le vol AZ329 que cet homme, Valeriy Tolmachev, citoyen du Kazakhstan qui se trouvait dans un état de grande agitation, s'est approché d'une hôtesse de l'air et a tenté de l'immobiliser, a-t-on précisé. Il l'a menacée au cou avec un petit couteau, ou, selon d'autres témoignages, avec une lime à ongles. Son intention, a-t-il dit, était de détourner en vol l'appareil, qui avait 131 passagers à son bord, vers Tripoli, en Libye.

Cet homme de 48 ans a été bloqué grâce à la réaction rapide de quatre stewards et passagers qui l'ont maîtrisé, profitant d'un moment d'inattention, et l'ont immobilisé de force sur le sol puis l'ont replacé sur son siège. Un médecin qui se trouvait à bord lui a administré un sédatif. L'agresseur, dont on ne connaît pas les motifs, est un conseiller de la délégation kazakhe près de l'Unesco à Paris, selon des sources bien informées.

Pas d’adresse, ni de réservation

Il n'avait pas réservé d'hôtel à Rome et n'avait pas d'adresse précise où se rendre dans la capitale italienne. Des vérifications sont en cours avec les services de police français. L'avion d'Alitalia a finalement atterri sans encombre à l'aéroport international de Fiumicino vers 22h05. Tous les passagers sont sains et saufs.

L'inconnu, qui n'aurait pas d'antécédents judiciaires et pas de liens avec le terrorisme international, selon les enquêteurs italiens, se trouvait dans la soirée à la police des frontières de l'aéroport. Un groupe de passagers devait être interrogé pour reconstituer les faits. Mais l'intervention des stewards a été rapide et efficace dans les premiers rangs de l'appareil, si bien que les passagers en arrière ne se sont aperçus de rien. L'hôtesse, traumatisée et légèrement commotionnée au cou, a été soignée sur place, à l'aéroport. Son état ne suscite pas d'inquiétude, a-t-on appris auprès d'Alitalia.