Il retrouve sa maison grâce à Google Earth

  • A
  • A
Il retrouve sa maison grâce à Google Earth
@ CAPTURE FACEBOOK
Partagez sur :

Vingt ans après s’être perdu dans une gare en Inde, Saroo a retrouvé sa famille.

Il est surnommé le "nouveau Slumdog". En mars dernier, les médias australiens découvraient l’histoire de ce jeune homme, d’origine indienne,  adopté par un couple d’Australiens, et qui a retrouvé la maison où il a grandi 25 ans après s’être perdu. Un récit qui a passionné "nos voisins du dessous", dont le quotidien The Age, qui a révélé l’histoire - et que découvrent aujourd’hui les médias de l’autre côté de l’hémisphère. C’est le magazine américain Vanity Fair qui reprend aujourd’hui la formidable histoire de Saroo.

Il s’endort dans un train et se réveille à Calcutta

Ce jeune garçon indien n’avait que cinq ans lorsqu’il s’est égaré, dans une gare, alors qu’il accompagnait son frère, chargé de ramener un peu d’argent pour faire vivre sa famille. Les deux garçons essayaient de récupérer des pièces égarées par les voyageurs dans une gare à quelques kilomètres de chez eux. Mais Saroo, fatigué, s’est endormi à bord d’un train et s’est réveillé le lendemain dans une autre gare, inconnue.

Le jeune garçon de cinq ans seulement ne sait ni lire, ni écrire et ne connait pas son adresse. Il tente de demander de l’aide, mais les personnes qu’ils croisent ne le comprennent pas. Il est à Calcutta, ville tentaculaire du nord est du pays, où on ne parle pas l’hindi, langue maternelle de Saroo.

"Calcutta est le genre de ville où aucune mère ne laisserait son enfant aller seul. C’est très effrayant",  raconte le jeune homme à la télévision australienne (en anglais):

Après plusieurs semaines de recherches infructueuses, le jeune garçon atterrit dans un centre pour jeunes délinquants. Une association qui s’occupe des enfants des rues diffuse une photo de Saroo pour retrouver sa famille, mais n’obtient aucune réponse. Le petit garçon est alors placé sur la liste des enfants disponibles pour une adoption. Six mois plus tard, un couple d’Australiens lui envoie des photos de leur jolie maison accompagnée d’un petit mot. Saroo a alors le choix : poursuivre ses recherches qui n’aboutiront peut-être jamais ou partir en Australie et commencer une nouvelle vie.

12.10-saroo-illustr

 L’histoire de Saroo est racontée sur sa page Facebook.

Il décide de saisir l’opportunité et s’envole pour la Tasmanie, une île au sud de l’Australie. Ce n’est qu’une fois diplômé qu’il ressent le besoin de renouer avec ses racines et entame de nouvelles recherches pour retrouver sa famille. En procédant de manière mathématique, le jeune garçon trace un périmètre de 900 kilomètres autour de Calcutta, sur Google Earth. Un chiffre qui correspond à la distance qu’il a, à peu près, parcourue en train le jour où il s’est endormi.

L’an dernier, après avoir passé des heures et des nuits complètes sur le logiciel de visualisation de la Terre, Saroo finit par tomber sur un paysage familier : un pont situé près d’un hangar  à côté d’une gare. Le jeune homme vient de retrouver la gare où son frère et lui ont été séparés.

Après avoir affiné ses recherches, Saroo s’envole pour l’Inde, au mois de février 2012, où il retrouve sa mère, Fatima, l’un de ses frères et sa petite sœur. Il passe alors dix jours avec cette famille qu’il ne connait plus et tente de rattraper toutes ces années manquées. Les efforts et la détermination de Saroo sont enfin récompensés. La mère du jeune homme, interviewée par la télévision Australienne, confie n’avoir jamais abandonné l’espoir de retrouver un jour son fils disparu. Un livre retraçant l'histoire incroyable du jeune garçon devrait être publié dans les prochains mois par une maison d'édition australienne, annonce Saroo sur sa page Facebook.