Il réclame 350.000 euros à Abdoulaye Wade

  • A
  • A
Il réclame 350.000 euros à Abdoulaye Wade
l'ancien président sénégalais Abdoulaye Wade.@ REUTERS
Partagez sur :

Un gérant de société a porté plainte contre l'ex-président sénégalais pour impayés.

L’ancien président paiera-t-il ses dettes ? Une société parisienne de location de voiture de luxe réclame 350.000 euros d'impayés à l'ancien président sénégalais Abdoulaye Wade pour des services rendus lors de ses séjours parisiens, a annoncé lundi son gérant Olivier Marqueze-Pouey.

50% du chiffre d’affaires

 "La dernière fois c’était il y a un mois et demi", confie le gérant à Europe 1. "Il a eu une parole qui m’a déçu, il m’a dit que j’avais beau venir 200 fois chez lui et l’attaquer en justice, de toute manière il ne pourrait pas me payer", raconte l’homme.

Cet ancien chauffeur dans une société de location des voitures a fait la connaissance de l'ancien président sénégalais en 2000, puis a créé son entreprise en 2003 "avec un contrat d'exclusivité jusqu'à fin mars 2012 quand le président a perdu les élections", explique Olivier Marqueze-Pouey. La famille Wade représente alors 50% du chiffre d’affaires de la société de location parisienne.

"La situation est catastrophique"

Même après sa défaite, l'ex-président sénégalais, qui s'est installé en région parisienne avec son épouse, a continué à faire appel à Olivier Marqueze-Pouey sans payer son ardoise. Un manque à gagner qui met en péril sa société. "La situation est catastrophique parce que je commence à licencier mon personnel", s'alarme-t-il. "C’est grâce à mes économies que j’ai pu maintenir mon activité", ajoute-t-il.

Après les relances et les mises en demeure, il a "introduit le 9 avril un dossier en injonction de payer devant le tribunal de grande instance  de Versailles". Un porte-parole de l'ambassade du Sénégal à Paris a, quant à lui précisé, que "ce n'est pas une affaire gérée par l'ambassade. Il faut entrer en contact avec les deux parties", a-t-il précisé, ajoutant qu’il "ne pouvait pas s'exprimer là-dessus pour le moment".