Il ne peut pas les marier parce qu'ils sont noirs

  • A
  • A
Il ne peut pas les marier parce qu'ils sont noirs
Te'Andrea et Charles n'ont pas pu se marier dans l'église qu'ils avaient choisie parce qu'ils sont noirs.@ CAPTURE D'ECRAN ABC
Partagez sur :

Un pasteur du Mississippi a dû faire face à la fronde de ses paroissiens qui refusaient l'union d'un couple noir.

La nouvelle de la fin de la ségrégation n'est visiblement pas arrivée jusqu'à la petite ville de Crystal Springs, dans l'Etat du Mississippi. Un couple de Noirs n'a pas pu se marier dans l'église qu'ils avaient choisie car une partie de la communauté a posé un ultimatum au pasteur : s'il les mariait, il serait remplacé.

Les faire-part étaient envoyés depuis longtemps, Te'Andrea avait choisi sa robe et Charles était impatient de la voir remonter la nef de l'église. Mais alors que le couple et quelques proches organisent une répétition de la cérémonie, la veille de leur mariage, des paroissiens sont intrigués par la présence de ce groupe de personnes Afro-américaines. Le pasteur Stan Weatherford reçoit alors plusieurs coups de fil et textos, lui demandant de ne pas célébrer ce mariage sous peine d'être renvoyé.

Aucun mariage noir dans l'église depuis 1883

La raison invoquée ? L'église de Crystal Spring n'a jamais accueilli de mariage d'un couple noir depuis sa fondation en 1883. L'union de Te'Andrea et de Charles "aurait créé un précédent et certains ont réagi à cela", a expliqué le pasteur Weatherford.

"Simplement parce que nous sommes noirs, certains fidèles ont été contrariés et ont décidé que jamais des Noirs ne pourraient se marier dans leur église", a dénoncé Charles Wilson sur CNN. "Ma fille de neuf ans était avec nous à l'église. Comment peut-on expliquer à une fillette 'On ne peut pas se marier ici parce que, devine quoi ma chérie, on est noirs'", a-t-il encore fustigé sur ABC.

"Je ne voulais pas de polémique dans l'église"

Te'Andrea était pourtant une habituée de l'église de Crystal Springs, tout comme son père et son oncle, qui est même le gardien de la paroisse. "Je ne voulais pas de polémique dans l'église et je ne voulais pas qu'une polémique affecte le mariage de Charles et Te'Andra. Je voulais être certain que leur mariage soit un jour spécial", s'est défendu le pasteur Weatherford.

Le pasteur a alors trouvé un compromis : il a célébré le mariage le lendemain dans une autre paroisse, à quelques kilomètres de là, où la communauté est majoritairement Afro-américaine. Quelques voix se sont élevées à l'église de Crystal Springs pour déplorer le comportement d'une minorité de paroissiens, mais pour Charles Wilson, le mal est fait. "Si ce n'était qu'une minorité, pourquoi la majorité n'a-t-elle pas pris notre défense ?", demande le désormais jeune marié.

A l'église de Crystal Springs, on a en tout cas mis en place une commission de réflexion sur l'attitude à adopter pour les prochaines fois. Les Wilson, eux, envisagent de déménager.