Il meurt suite au refus d’une greffe du foie

  • A
  • A
Il meurt suite au refus d’une greffe du foie
Partagez sur :

Les médecins anglais ont refusé que le cas de Gary soit prioritaire car il était alcoolique. Agé de 22 ans, il est mort lundi.

La Grande-Bretagne est sous le choc. Un Britannique de 22 ans, atteint d'une cirrhose exceptionnellement violente pour son jeune âge, est décédé lundi faute d'une greffe de foie. Les médecins de l'hôpital University College, à Londres, ont en effet décidé que son cas n'était pas prioritaire, en raison de son alcoolisme latent.

"Il faut rester sobre pendant six mois avant d’être opéré", soulignent les recommandations officielles pour les greffes du foie. Mais même si sur son lit d'hôpital, Gary promet qu'il ne boira plus, rien n'y fait. Le jeune homme, qui a découvert la bouteille à 11 ans, boit tous les jours depuis ses 13 ans. Les médecins estiment qu'il "pourrait aussi bien faire un mauvais usage de son nouveau foie".

Sa mère alerte alors les médias. Le premier article est publié le week-end dernier mais quarante-huit heures après, son fils meurt. L’institution nationale pour la greffe hépatique défend son règlement et conclut froidement : "C’était une situation difficile, mais avec l’alcool toujours bon marché en Grande-Bretagne, ce n’est pas étonnant que les jeunes boivent excessivement."

Les médecins de l’hôpital ont refusé de s’exprimer, à l’exception d’un hépatologue consultant à l’hôpital. Celui-ci a estimé que Gary, qui a grandi alcoolique et dans l’ignorance du danger, aurait dû avoir sa chance. Un nouveau foie lui aurait donné 75% de chance de survivre.