Il était le plus jeune de la liste de Schindler

  • A
  • A
Il était le plus jeune de la liste de Schindler
Leon Leyson, le plus jeune Juif sauvé par Oskar Schindler, raconte son histoire.@ REUTERS
Partagez sur :

TÉMOIGNAGE - Dans son livre "L'enfant de Schindler", Leon Leyson, mort en 2013, raconte comment il a été sauvé in extremis des nazis.

"L'enfant de Schindler". Avant le succès mondial du film de Steven Spielberg "La liste de Schindler", Leon Leyson n'avait presque jamais parlé de son histoire. Cet homme mort en janvier 2013 à 83 ans aura finalement raconté son histoire dans un livre, "L'enfant de Schindler", dont il avait envoyé le manuscrit à son éditeur américain juste avant de mourir. L'ouvrage, qui sort début mai en France, peut être lu à partir de 11 ans.

Deux de ses frères tués. On y découvre comment le jeune Leon Leyson, né le 15 septembre 1929 en Pologne et cinquième enfant d'une famille ouvrière, a découvert la haine antisémite et subi les privations, les rafles, la violence, la faim et l'angoisse. L'enfant a vu son père se faire frapper par des soldats allemands. Deux de ses frères ont été tués.

"Ma vie était en jeu". Lui-même a bien failli ne pas faire partie de la liste d'Oskar Schindler, cet industriel allemand qui, pour sauver des Juifs, les embauche dans son usine. Au moment où la famille Leyson est enfermée, comme des milliers d'autres, dans le ghetto de Cracovie, le père et le frère du petit Leon travaillent pour Oskar Schindler. Emprisonné dans le camp de Plaszow, le jeune garçon ne figure pas sur la liste. Il se croit perdu mais réussit à convaincre le responsable du transfert des prisonniers vers l'usine d'armement que son nom a été barré par erreur. "'Ma mère est sur la liste. Mon père et mon frère sont déjà là-bas'. J'avais risqué le tout pour le tout. Ma vie était en jeu", écrit-il. "L'officier semblait se demander quoi faire de moi (...) Il aurait pu s'épargner ce dilemme d'un coup de pistolet". Le militaire finit par céder, Leon rejoint l'usine.

"Tu es le petit Leyson". Il est si petit qu'il doit grimper sur des caisses en bois pour atteindre les machines... Schindler s'attache à l'enfant et prendra d'énormes risques pour lui épargner Auschwitz, raconte l'auteur. Mort en 1974, Oskar Schindler a sauvé la vie de plus d'un millier de Juifs. Honoré du titre de Juste parmi les nations, il est enterré à Jérusalem. En 1974, peu avant la mort de son sauveur, Leon Leyson l'avait revu, raconte Slate. Alors qu'il s'apprêtait à se présenter, l'homme l'avait arrêté : "je sais qui tu es. Tu es le petit Leyson".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

ALLEMAGNE - Trois gardiens d'Auschwitz arrêtés

CHRONIQUE - La liste de Schindler mise en vente

HISTOIRE - Le "Schindler" italien était un collabo nazi