Il devient braqueur pour être soigné

  • A
  • A
Il devient braqueur pour être soigné
@ CAPTURE D'ECRAN 9NEWS
Partagez sur :

Un Américain pensait avoir trouvé la solution pour bénéficier de soins gratuits.

"C'est un braquage ! Donnez moi seulement un dollar s'il vous plaît !" Voilà ce que James Verone, un Américain de 59 ans au casier judiciaire vierge, avait écrit sur un bout de papier qu'il a tendu à l'employé d'une banque de Caroline du Nord début juin. L'homme, malade et sans le sou, espérait ainsi se faire condamner et bénéficier de soins gratuits en prison, rapporte le site de la Gaston Gazette.

Il attend tranquillement la police

En appelant la police, l'employée de la banque RBC de Gastonia ne savait pas trop quoi dire. Le braqueur qui venait de lui demander seulement un dollar était tranquillement assis sur une chaise et attendait de se faire arrêter. "Je voulais leur faire savoir que ma motivation n'était pas financière mais médicale", assure James Verone dans une interview à 9news.

Sans emploi, sans assurance médicale et avec un compte en banque dans le rouge, James Verone n'a pas les moyens de se faire soigner. A 59 ans, il souffre d'une tumeur dans la poitrine, a deux disques du dos cassés et un problème au pied gauche. La seule solution qui lui est donc venue à l'esprit était de se faire incarcérer pour bénéficier de soins gratuits. "Je suis une personne logique, et c'est ma logique, ce à quoi je suis arrivé", explique-t-il depuis le parloir de la prison.

Une peine de prison trop courte

James Verone espérait être condamné à une peine de prison de trois ans, puis ensuite refaire sa vie en bord de mer grâce à l'assurance vieillesse. Il avait même déjà trouvé un logement en Caroline du Sud, assure-t-il. Mais tout ne devrait pas se dérouler comme prévu : comme le braqueur d'un jour n'a demandé qu'un dollar et n'était pas armé, la police ne l'a pas inculpé pour braquage mais seulement pour vol. Un crime moins grave qui devrait lui valoir un passage de "seulement" 12 mois derrière les barreaux. Insuffisant pour bénéficier de l'assurance vieillesse à sa sortie.

Alors James Verone a déjà lancé un ultimatum si sa peine n'est pas assez longue : il recommencera.