Ikea dévoile un kit pour camp de réfugiés

  • A
  • A
Ikea dévoile un kit pour camp de réfugiés
La maison Ikea pour les réfugiés va être testée en Ethiopie.@ CAPTURE D'ECRAN YOUTUBE
Partagez sur :

VIDÉO - Le géant suédois de l’ameublement, Ikea, lance une maison pour les camps de réfugiés.

L’INFO. En théorie, quatre heures suffisent pour la construire. Le célèbre fabricant de meubles suédois Ikea a lancé ces derniers jours une maison destinée à remplacer les tentes dans les camps de réfugiés. Les premiers prototypes, dévoilés fin juin, vont être testés en juillet, principalement dans des camps en Éthiopie, en partenariat avec l’agence des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR), selon le site Fastcoexist.

Une maison qui tient dans quelques cartons. L’ensemble tient dans un sac et quelques cartons. Une fois montée, la maison fait environ 20m2 et peut accueillir cinq personnes.

Des images de la maison Ikea :

Les murs, en plastique, sont montés sur une structure en acier. Le matériau utilisé permet une meilleure isolation

Une plus grande longévité. Cette maison en kit offre en outre une plus grande longévité que les tentes habituellement utilisées dans les camps de réfugiés, où vivent au total 3,5 millions de personnes dans le monde. Là où une tente ne résiste que six mois en moyenne, le logement d’Ikea doit pouvoir tenir au moins trois ans, souligne l’entreprise. Une donnée non négligeable, puisqu’un réfugié passe en moyenne douze ans de sa vie dans un camp. Autre avantage : la maison Ikea comporte sur son toit des panneaux solaires permettant de fournir un peu d’électricité.

Un projet qui tombe à pic. La marque suédoise, confrontée depuis plusieurs mois à divers scandales, espère peut-être redorer un peu son blason avec ce projet, indique Le Figaro. Entre une embarrassante affaire d’espionnage de ses salariés et le scandale des tartes aux matières fécales, sans compter la révélation de l’exil fiscal de son fondateur, Ikea s’est en effet retrouvé dans une posture délicate. Et compte sans doute sur ses maisons pour réfugiés pour lui faire regagner les faveurs du public.