Hugo Chavez emporté par le cancer

  • A
  • A
Hugo Chavez emporté par le cancer
Hugo Chavez s'est éteint mardi. L'état de santé du président vénézuélien, atteint d'un cancer, s'était dégradé ces derniers jours.@ REUTERS
Partagez sur :

Le président du Venezuela est mort mardi après deux ans de lutte contre le cancer, a annoncé le vice-président Maduro.

Le vice-président vénézuélien, Nicolas Maduro, a annoncé mardi soir la mort d'Hugo Chavez, au pouvoir depuis 15 ans. "Nous avons reçu l'information la plus éprouvante et la plus tragique que nous puissions annoncer à notre peuple. A 16H25 (21H55 à Paris, ndlr) aujourd'hui 5 mars, est mort notre commandant président Hugo Chavez Frias après avoir combattu durement contre une maladie depuis presque deux ans", a annoncé Nicolas Maduro, plein d'émotion.

>> Portrait : Libertador ou despote : qui était Chavez ?

chavez 930

© Reuters

• La fin d'un long combat contre la maladie. Depuis deux ans, Hugo Chavez se battait contre un cancer. Après avoir subi une chimiothérapie à Cuba, il était rentré à Caracas il y a deux semaines. Mais lundi soir, le gouvernement a annoncé que les problèmes respiratoires du leader s'était sévèrement aggravés. Au pouvoir depuis 1999, Hugo Chavez avait été réélu pour un nouveau mandat de six ans en octobre, avant d'être à nouveau opéré le 11 décembre à Cuba, pour la quatrième fois. Il n'était plus jamais apparu en public depuis.

• L'armée se déploie. Le gouvernement vénézuélien a déployé dans la foulée l'armée et les forces de police dans le pays pour "garantir la paix". "Toute la Force armée nationale bolivarienne (et) la police nationale bolivarienne (...) sont en train de se déployer en ce moment pour accompagner et protéger notre peuple et garantir la paix", a déclaré Nicolas Maduro dans une déclaration retransmise par l'ensemble des médias du pays.

• Les pays voisins solidaires. La Colombie a rapidement exprimé sa "profonde tristesse" tandis que l'Équateur a qualifié cette disparition de "perte irréparable". "Nous n'avons pas toujours été intégralement d'accord avec le président Chavez mais sa disparition représente une perte irréparable. Il était un ami du Brésil et du peuple brésilien", a également réagi la présidente du Brésil, Dilma Rousseff. Barack Obama a également assuré le Venezuela de son soutien.

maduro 930

© Reuters

• Et après ? Hugo Chavez avait déjà désigné son successeur en apportant son soutien au vice-président, Nicolas Maduro, chargé de l'intérim pendant son hospitalisation. Dès l'annonce du décès du président vénézuélien, les principaux chefs militaires du pays ont promis lors d'une intervention télévisée d'être loyaux à Nicolas Maduro. Âgé de 50 ans, ce dernier devrait être le candidat du Parti socialiste au pouvoir pour l'élection présidentielle anticipée dont l'organisation doit intervenir dans les 30 jours, selon la Constitution. Il sera probablement opposé au gouverneur Henrique Capriles, 40 ans, candidat malheureux contre Hugo Chavez en octobre.

>> PORTRAIT : Maduro, le fidèle chauffeur de Chavez