Hugo Chavez de retour... sur Twitter

  • A
  • A
Hugo Chavez de retour... sur Twitter
@ CAPTURE D'ECRAN TWITTER
Partagez sur :

Le président vénézuélien a surpris ses concitoyens en annonçant son retour après le silence imposé par sa maladie.

Aucun mini-message d'Hugo Chavez ne passe inaperçu sur Twitter. Et encore moins quand les nouvelles du président vénézuélien arrivent après quatre mois de silence sur le site de micro-blogging. Les quelque quatre millions d'abonnés au fil du président vénézuélien ont ainsi eu la surprise lundi de voir Chavez revenir aux affaires. Du moins sur le réseau social. Retour sur ses trois tweets de lundi.

1. L'annonce du retour. "Nous sommes rentrés dans la Patrie vénézuélienne. Merci mon Dieu ! Merci mon peuple aimé ! Nous allons continuer le traitement ici !", a-t-il écrit, avant d'être "retweeté" plus de 20.000 fois. Le président vénézuélien a quitté son pays pendant plus de deux mois pour se faire hospitaliser à Cuba, quelques semaines seulement après avoir été réélu pour six ans, en octobre dernier.



2. Les remerciements à "Fidel et Raul" Castro. Quelques minutes après le message précédent, Hugo Chavez a envoyé un message de remerciement au pays qui l'a accueilli pendant tout ce temps. "Merci à Fidel, à Raul et à tout Cuba!!", a-t-il gazouillé.



De son côté, le Lider Maximo s'est félicité de ce retour. "Je suis très heureux que tu aies pu retourner sur le bout de terre américaine que tu aimes tant, auprès du peuple frère qui t'appuie tellement. Il a fallu une longue et pénible attente, ton incroyable endurance physique et le dévouement total de tous les médecins (...) pour atteindre cet objectif", a déclaré Fidel Castro.

3. La confiance de Chavez. Dans son dernier message du jour, le président se dit "toujours attaché au Christ et à la confiance en ses médecins et infirmières". Un message d'espoir ponctué d'un "nous vivrons et nous vaincrons" rageur.



Un message qui rompt avec l'image d'un Chavez résigné, en larmes et implorant Dieu de le sauver, en avril 2012. Une manière aussi pour le président en poste depuis 1999 de donner une image positive à ses concitoyens, qui ont découvert en même temps que le monde entier une fausse photo de leur président agonisant publiée par El Pais. Sa longue absence a suscité des spéculations sur son état de santé et l'avancée de son cancer. Pour contrer cette nouvelle rumeur, Hugo Chavez a posé dans sa chambre d'hôpital avec ses deux filles mi-février.





Juste après sa réélection, prudent, Hugo Chavez avait délégué une partie de ses pouvoirs à Nicolas Maduro, qu'il a également désigné comme son héritier politique en cas de défection. On n'en est visiblement pas encore là.