Hommage à Mandela : le faux interprète se défend

  • A
  • A
Hommage à Mandela : le faux interprète se défend
@ REUTERS
0 partage

TOUT S’EXPLIQUE (OU PAS) - L’étrange interprète en langage des signes de Jacob Zuma aurait été victime d’une crise de schizophrénie.

L’INFO. Pendant l’hommage à Nelson Mandela, il a presque volé la vedette aux grands de ce monde. L’interprète chargé de traduire en langue des signes le discours de Jacob Zuma, le président sud-africain, a été conspué par les associations de sourds-muets car ses gestes n’avaient aucun sens. Jeudi, il s’est défendu dans la presse et a donné une explication à son étrange comportement : il assure avoir été victime d’une crise de schizophrénie.

Une polémique gênante. Mardi, pendant plusieurs heures, Thamsanqa Jantjie, 34 ans, est apparu sur les écrans de télévision dans le monde entier. C’est lui qui était chargé de traduire en langue des signes les propos de Jacob Zuma, sauf que d’après des associations, il ne maîtrisait absolument pas ce langage.

Un extrait du discours de Jacob Zuma :

Cette erreur de casting a suscité des remous dans le pays, qui se serait bien passé d’une telle polémique à l’heure où le recueillement est de mise, après la mort de Nelson Mandela.

"Je pense que j’ai été un champion". Thamsanqa Jantjie a tenté jeudi de se défendre dans les médias sud-africains. Dans une interview ubuesque à la radio Talk Radio 702, il s’estime parfaitement satisfait de sa performance : "je pense que j’ai été un champion du langage des signes". Il affirme travailler pour SA Interpreters, une entreprise spécialisée, et aurait été payé environ 60 euros pour sa prestation. Il assure avoir déjà traduit en langue des signes les discours de nombreux dirigeants, sans le moindre problème. Sollicitée par les médias sud-africains, l'entreprise n'a pas répondu.

Il a entendu des voix. Alors que lui est-il arrivé mardi au stade de Soweto ? Thamsanqa Jantjie livre une explication : il affirme souffrir de schizophrénie, une maladie pour laquelle il est traité, et aurait entendu des voix pendant sa prestation. L’interprète ne sait pas si cette crise a été provoquée par l’ampleur de l’événement auquel il participait ou par le bonheur d’y participer, explique le journal The Star. Subitement, il a perdu toute concentration et a commencé à avoir des hallucinations. "Je n’y pouvais rien. Je me suis retrouvé seul dans une situation dangereuse", plaide l’interprète, qui assure avoir "essayé de [se] contrôler et de ne pas montrer au monde ce qui se passait". Les voix qu’il entendait l’empêchaient d’écouter correctement et de faire son travail, mais il ne pouvait pas quitter la scène. Thamsanqa Jantjie, qui se dit "vraiment désolé", doit peut-être songer à une reconversion.

sur le même sujet

VIDEO - L'interprète était un imposteur" url_id="251285">VIDÉO - L'interprète était un imposteur

WEB - Le selfie d'Obama qui fâche Michelle" url_id="251417">WEB - Le selfie d'Obama qui fâche Michelle

EN IMAGE - Dernier hommage à Pretoria" url_id="251287">EN IMAGES - Dernier hommage à Pretoria