Hollande : le "choc terrible" du 11 septembre

  • A
  • A
Hollande : le "choc terrible" du 11 septembre
@ Reuters
Partagez sur :

Le président est venu rendre hommage aux quelque 3.000 morts du 11 septembre à Ground Zero.

Venu rendre hommage mardi aux quelque 3.000 morts du 11 septembre à Ground Zero, quelques heures après s'être exprimé pour la première fois à la tribune de l'ONU, le président français François Hollande s'est souvenu du "choc terrible" qu'il avait ressenti en 2001.

Le président Hollande a rappelé l'incrédulité des témoins qui ont "cru que c'était un accident, pas un acte terroriste" et ne "comprenaient pas très bien ce qui s'était produit", les interrogations sur "la taille de l'avion", le "fracas et cet amas de poussière et de gravas".

"Je me souviens, il y avait une réunion du parti socialiste que je présidais, il était à ce moment-là 17 heures (15 heures en fait, ndlr) et nous avons décidé de suspendre toutes les activités", a-t-il poursuivi, "on avait très peur qu'il y ait d'autres actes terroristes qui puissent frapper, y compris notre pays".

hollande ground zero 930

© Reuters