Hillary Clinton : l’Amérique ne doit plus "imposer des solutions militaires"

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW - L’ancienne secrétaire d’Etat était l’invitée exceptionnelle de Jean-Pierre Elkabbach mardi matin sur Europe1.

"Nous ne devrions plus nous engager dans un conflit armé de façon unilatérale". Hillary Clinton, l'ancienne secrétaire d'Etat américaine, qui pourrait bientôt se déclarer candidate pour la prochaine élection présidentielle américaine en novembre 2016, répondait aux questions de Jean-Pierre Elkabbach, mardi matin sur Europe 1.

"J'ai fait une erreur en soutenant Bush". Un entretien au cours duquel elle a affirmé que les Etats-Unis devaient désormais ne plus "imposer de solutions militaires", comme cela a été fait dans le passé. "Je le dis purement et simplement : j'ai fait une erreur en soutenant le président Bush en lui donnant la permission d'intervenir en Irak", a-t-elle confié.

L'épouse de l'ancien président américain - qui réfléchit à lui emboiter le pas vers la Maison-Blanche - a estimé qu'"à moins que notre sécurité ne soit directement menacée, nous ne devrions plus nous engager dans un conflit armé de façon unilatérale". Un point de vue qu'elle étaye dans son livre Le temps des décisions, qui vient de paraître aux éditions Fayard.

Obama et Hillary "de bons amis". Celle qui pourrait succéder à Barack Obama dans le bureau ovale a évoqué sa "bonne" relation avec le président américain. "Contrairement à ce qu'on disait, nous pouvions devenir de bons amis", a-t-elle expliqué, ne cachant pas, néanmoins, quelques divergences parfois avec le président.

"Des divergences il y en avait, mais je crois que nous avons eu un partenariat très constructif. C'est-à-dire que j'exprimais mes sentiments, je disais ce que je pensais et lui m'écoutait. Sans forcément être d'accord avec moi. Moi non plus, je n'étais pas toujours d'accord avec lui, mais j'avais le plus grand respect dans la façon dont il prenait ses décisions", s'est-elle souvenue.

>> Hillary Clinton était l'invitée exceptionnelle de Jean-Pierre Elkabbach :



target="_blank">Europe1fr
sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

 Monica Lewinsky revient sur son "humiliation mondiale"

SEIZE ANS APRES - Lewinsky, "timbrée narcissique" pour Hillary Clinton

EN IMAGES - Hillary Clinton star du web

RÉVÉLATIONS- Mimi Alford, la "Monica Lewinsky" de JFK

EN AVANCE - Les républicains lancent (déjà) l'offensive anti-Clinton