Heurts en Iran entre la police et des pro-Moussavi

  • A
  • A
Heurts en Iran entre la police et des pro-Moussavi
Partagez sur :

Des affrontements ont opposé vendredi à Téhéran des partisans du candidat à la présidentielle Mir Hossein Moussavi et la police.

Des milliers de partisans du leader de l'opposition Mir Hossein Moussavi ont manifesté vendredi après-midi à Téhéran, à l'issue du prêche de l'ancien président iranien Akbar Hachémi Rafsandjani, un des ennemis jurés du président réélu Mahmoud Ahmadinejad.

La police s'est immédiatement efforcée de disperser la foule qui scandait des slogans en faveur de Mir Hossein Moussavi et des "Allah Akbar" ("Dieu est grand"). Elle a eu recours à des tirs de balles de peinture contre les manifestants et a procédé à "plusieurs arrestations", selon des témoins qui n'ont pu fournir d'autres détails sur les interpellations.

"La police a tiré des gaz lacrymogènes et frappé des partisans de Moussavi sur le boulevard Kaeshavarz. Les manifestants brandissaient des centaines de drapeaux verts. Ils scandaient 'Ahmadinejad, démission'", a précisé un autre témoin.

L'opposition modérée conteste toujours le résultat du scrutin présidentiel du 12 juin qui a vu le président ultraconservateur Mahmoud Ahmadinejad obtenir un second mandat.

Mahmoud Rafsandjani, qui a soutenu Mir Hossein Moussavi pendant la campagne présidentielle, a appelé dans son prêche retransmis par des médias iraniens à la libération des manifestants encore emprisonnés, afin de rétablir la confiance du peuple iranien envers le régime.