Hervé Gourdel, une cicatrice encore à vif

  • A
  • A
Hervé Gourdel, une cicatrice encore à vif
@ Europe 1
Partagez sur :

PERSONNALITE 2014 - La mort d’Hervé Gourel a frappé les esprits. Et fait comprendre aux Français qu’ils pouvaient être attaqués en raison de leur nationalité.

Le 24 septembre dernier, Hervé Gourdel, guide de haute montagne français, meurt dans les montagnes algériennes, exécuté par le groupe terroriste des "Soldats du Califat". Ces djihadistes revendiquent leur affiliation à l'Etat Islamique, et immitent donc les méthodes du groupe terroriste. Après James Foley, Steven Sotloff et David Haines, le guide niçois de 54 ans est le quatrième occidental dont la décapitation est filmée et diffusée sur internet. Pendant les semaines qui suivent l'assassinat, l'armée algérienne sillonne les montagnes kabyles à la recherche de ses tueurs. Sans succès. Ses accompagnateurs, présents lors de son kidnapping, sont soupçonnés de complicité avec les ravisseurs. La France, elle, étend la zone "à risques" pour les citoyens français.

Votez pour la personnalité de l'année 2014 >> ici

>> LIRE AUSSI Cazeneuve : "La France ne doit pas avoir peur"



>> LIRE AUSSI Kouchner : "Nous sommes en guerre, pas contre l’islam, mais contre l’islamisme exacerbé"