Hariri : quatre généraux remis en liberté

  • A
  • A
Hariri : quatre généraux remis en liberté
Partagez sur :

Quatre généraux détenus depuis 2005 en relation avec l'assassinat de l'ex-Premier ministre libanais Rafic Hariri ont été remis en liberté.

Quatre généraux détenus au Liban depuis 2005 en relation avec l'assassinat de l'ex-premier ministre libanais ont été remis en liberté mercredi. Quelques heures plu tôt, le Tribunal spécial pour le Liban, chargé de juger les responsables de l’assassinat de Rafic Hariri, a motivé sa décision par l’absence "d’éléments de preuve suffisants".

Ces libérations, saluées par des tirs en l’air dans certains quartiers de Beyrouth, interviennent en pleine campagne électorale au Liban. Le pays se prépare pour des législatives très attendues début juin qui vont opposer la majorité parlementaire soutenue par l'Occident et dirigée par le fils de Rafic Hariri, Saad, au parti islamiste chiite Hezbollah, lié à l’Iran et la Syrie.

Saad Hariri a salué la décision du Tribunal spécial. "Nous sommes confiants que la vérité ne sera pas perdue et que la justice internationale va parvenir à trouver les coupables", a-t-il déclaré. Le Hezbollah, lui, s’est félicité de cette décision, dénonçant "une longue détention arbitraire" des généraux et une affaire politique.

Rafic Hariri a été tué, ainsi que 22 autres personnes, le 14 février 2005 à Beyrouth dans un violent attentat à la voiture piégée. La mort de Rafic Hariri avait provoqué une grave crise au Liban qui avait conduit au retrait des troupes syriennes après 29 ans de présence.