Hambourg : cocktails Molotov et pavés contre la police, deuxième nuit d'affrontements en marge du G20

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Après cette deuxième nuit de violences, la police de Hambourg déplore 200 blessés dans ses rangs.

REPORTAGE

Aucun répit pour les forces de l'ordre à Hambourg (Allemagne). De nouvelles violences ont éclaté vendredi soir en marge du sommet du G20, qui va se terminer samedi après-midi. Plusieurs centaines de manifestants ont affronté les forces de l'ordre dans le quartier de Schantze, un fief de l'extrême gauche.

Vitrines brisées et débris de pneus carbonisés. C'est un spectacle impressionnant qui s'offre aux yeux des passants dans la rue principale de ce quartier. Sur plusieurs centaines de mètres, on ne voit que des vitrines brisées. Certains magasins sont pillés, des pierres et des débris de verre jonchent le sol. La chaussée, quant à elle, est encore recouverte de tout ce qui a été brûlé par les manifestants pour former des barricades : des pneus, des poubelles, des vélos carbonisés...

Quatre heures d'affrontements. C'est donc dans ce quartier que vendredi soir, pendant plusieurs heures, la police a dû faire face à une émeute menée en grande partie par les "Black Block". Plusieurs heures de chaos puisque ces opposants ont commencé à se rassembler vers 20 heures à l'entrée du quartier et c'est là qu'ont eu lieu les premières charges policières avec des interpellations musclées. Ce n'est que quatre heures plus tard que les forces de l'ordre ont réussi à pénétrer dans Schantze avec des canons à eau, des véhicules blindés et des centaines d'hommes notamment des forces spéciales anti-terroristes. 

Des forces de l'ordre visées sans interruption par les manifestants armés de cocktails Molotov, des pavés et des bouteilles de verre. Après cette deuxième nuit de violences à Hambourg, la police déplore 200 blessés dans ses rangs. Le bilan chez les opposants n'est pour l'instant pas connu.