Guinée : une bousculade après un concert fait au moins 33 morts

  • A
  • A
Guinée : une bousculade après un concert fait au moins 33 morts
Le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Donka, à Conakry, en Guinée, où sont soignés les blessés.@ REUTERS
Partagez sur :

DRAME - Le mouvement de foule meurtrier a eu lieu à la fin d'un concert, organisé sur une plage de Conakry. 

Une bousculade à la fin d'un concert de rap organisé sur une plage de Conakry, en Guinée, a causé la mort d'au moins 33 personnes, dont 11 mineurs mardi soir. La gendarmerie nationale a aussi recensé une soixantaine de blessés. "Nous avons malheureusement enregistré 33 morts et reçu 58 blessés dans notre hôpital qui ont tous reçu des soins et été libérés", a confirmé la directrice de l'hôpital Donka, à Conakry. Ce mouvement de foule s'est produit sur la plage de Rogbané, dans la commune de Ratoma, dans la  banlieue nord de Conakry. Une foule compacte s'était rassemblée à l'occasion d'un concert. Le groupe de rap "Instinct Killers", très populaire dans le pays, devait notamment se produire. 

La bousculade a eu lieu à la fin du concert. "Il y a eu une bousculade au sortir de ce concert, c'est bien après le spectacle qu'il y a eu ce drame. Quand la foule a voulu sortir, il y avait une corde qui barrait le passage et ceux qui étaient derrière ont poussé la foule, il y a eu des gens qui sont tombés, donc une panique générale", a expliqué une source policière.

"Drame tragique." La présidence de la République a fait part, dans un communiqué de sa "consternation" et de sa "vive émotion". Les autorités ont décrété une semaine de deuil national à la suite de ce "drame tragique". 

Le concert, organisé au lendemain de la fête de l'Aïd, célébrée lundi en Guinée, devait marquer la fin du ramadan.