Guerre en Irak : Londres commence le déballage

  • A
  • A
Guerre en Irak : Londres commence le déballage
Partagez sur :

Une commission d’enquête - publique - a débuté ses travaux lundi dans la capitale anglaise. Blair et Brown devront s’y exprimer.

Le grand déballage a commencé mardi à Londres. Une commission d’enquête chargée d’éclaircir les conditions de l’entrée en guerre en 2001 de la Grande-Bretagne en Irak, aux côtés des Etats-Unis, a débuté ses travaux. Gordon Brown a tout fait pour que cette commission travaille à huis clos, mais face à la pression médiatique et populaire, il a dû se résoudre à ce que les audiences soient publiques et télévisées.

Les travaux vont se poursuivre pendant plusieurs mois. D’anciens responsables des services secrets, Tony Blair mais aussi l’actuel premier ministre vont devoir s’expliquer sur les circonstances exactes qui ont dicté la décision britannique, et sur la base de quels renseignements cette décision a été prise. Les acteurs de l’époque devront aussi rendre compte de la préparation et de la sortie de la guerre.

Mardi, la première journée a été consacrée à la menace que représentait Saddam Hussein à la tête de l’Irak. Une menace bien réelle, selon les hauts fonctionnaires auditionnés, mais qui aurait pu être endiguée sans intervention militaire, a reconnu l’un d’eux.

Certaines familles de soldats morts en Irak attendent beaucoup de cette commission d’enquête. Ils attendent en particulier avec impatience l’audition de Tony Blair, premier ministre au moment de l’entrée en guerre. Il sera entendu probablement au début de l’année 2010.