Guatemala : le président Otto Perez perd son immunité

  • A
  • A
Guatemala : le président Otto Perez perd son immunité
@ ORLANDO SIERRA / AFP
Partagez sur :

Ayant aussi reçu une interdiction de sortir du pays, il pourra désormais être jugé pour des faits de corruption. 

La justice guatémaltèque a interdit mardi au président du pays, Otto Pérez, de quitter le pays. Quelques heures auparavant, le Parlement avait levé son immunité, ce qui ouvre la voie à des poursuites pour corruption. Une foule de Guatémaltèques enthousiastes ont célébrait la nouvelle. Leur chef d'Etat pourra désormais être poursuivi pour corruption.

Président jusqu'en janvier 2016. "Le ministère public a sollicité l'interdiction de sortie du territoire à l'encontre du président Otto Pérez Molina, qui a été accordée par le juge Miguel Angel Galvez", a annoncé le ministère public sur son compte Twitter. Cette mesure intervient alors que le pays centraméricain vit un moment de mobilisation populaire sans précédent et à quelques jours seulement des élections générales prévues dimanche, auxquelles Otto Pérez, en exercice jusqu'au 14 janvier 2016, ne se représente pas, la Constitution n'autorisant qu'un seul mandat.

Le report des élections ? C'est la première fois dans l'histoire du Guatemala qu'un président perd sa protection judiciaire, ouvrant la voie à des poursuites à son encontre. Des manifestations pacifiques sont organisées chaque semaine depuis avril, quand avait été révélé ce scandale de corruption auquel s'ajoutent d'autres affaires mises au jour depuis. Outre le départ d'Otto Pérez, les manifestants réclament le report des élections, souhaitant d'abord une vaste refonte du système politique pour le purger de la corruption endémique.

Une demande qui avait échoué en août. Mi-août, une précédente demande de levée d'immunité, avant les accusations du parquet et de la Cicig, avait échoué faute d'atteindre le nombre de votes nécessaires. Mais face à la colère grandissante de la population, les parlementaires, qui sont nombreux à jouer leur siège lors des élections de dimanche, ont cette fois appuyé la procédure.