Grosses comme la Terre, et alors ?

  • A
  • A
Grosses comme la Terre, et alors ?
@ REUTERS
Partagez sur :

La possibilité de trouver une sœur jumelle à la planète Terre vient d’augmenter.

>> L’ACTU : la société américaine d’astrophysique vient d’annoncer qu’au moins 17 milliards de planètes d'une taille similaire ou proche de celle de la Terre se trouveraient dans la Voie lactée, notre galaxie. 17 milliards, le chiffre à de quoi impressionner. Mais que cela signifie-t-il exactement ? Europe1.fr a posé la question à Alain Cirou, directeur général de l'Association française d'astronomie.

17 milliards… c’est beaucoup

Des milliards de milliards d’étoiles. Depuis 1995, grâce aux travaux de recherche effectués par le Suisse Michel Mayor et le Français Didier Queloz, sur les exoplanètes - c’est-à-dire les planètes en dehors de notre système solaire - les astrophysiciens ne cessent de découvrir de nouvelles planètes. "Il n’y a donc pas de surprise, puisque qu’on annonce des découvertes chaque semaine", note Alain Cirou.

>> A lire aussi : une cousine de la Terre découverte.

Des galaxies, des étoiles, des planètes. Pour mieux situer cette découverte de 17 milliards de planètes de la taille de la Terre à l’échelle de l’univers, Alain Cirou utilise l’image d’une ruche. "La galaxie est aux étoiles ce que la ruche est aux abeilles. C’est un village. Le notre s’appelle la Voie lactée, c’est notre galaxie", explique-t-il. "On compte dans notre galaxie plus de 300 milliards d’étoiles, chacune pouvant être entourée d’un cortège de planètes. Et enfin, dans notre univers, nous comptons entre deux cents et trois cents milliards de galaxies", précise-t-il. Il existe donc des milliards de milliards de planètes dans notre univers. Et que 17 milliards de planètes soient de la taille de la Terre, n’est tout compte fait pas très étonnant.

La taille idéale

La taille est essentielle. Si le nombre n’étonne pas, l’information sur la taille, elle, est essentielle. "Si une planète est trop petite, elle ne peut pas retenir son atmosphère donc elle meurt, à l’exemple de Mars", explique Alain Cirou. "Au contraire, si elle est trop grosse, alors elle devient une planète gazeuse, comme l’est Jupiter", poursuit-il, ajoutant qu’"en revanche, la taille de la Terre, elle, est idéale et permet de garder une atmosphère et éventuellement de voir de l’eau apparaître". Ces 17 milliards de planètes de la même taille que la Terre sont donc, pour certaines, potentiellement habitables.

09.01-terre-planete

Mais il y a d'autres conditions. L’atmosphère ne suffit pas pour faire d’une planète un lieu de vie. "Il faut qu’elle se situe dans la zone d’habitabilité, précise Alain Cirou, c’est-à-dire à une distance idéale de son étoile, ni trop près, ni trop loin pour avoir une température vivable", ajoute le spécialiste.

Une planète sœur ? C’est un peu le fantasme de tout astrophysicien : trouver une sœur jumelle à la Terre. "Mais nous ne disposons pas de données suffisantes pour calculer un pourcentage d’habitabilité de ces planètes. Il faut que nous puissions observer directement leur atmosphère", prévient Alain Cirou, "Je suis persuadé que dans les dix-vingt années à venir, nous saurons si quelque chose respire sur ces planètes", conclut-il.