Greenpeace: la Russie va boycotter le procès

  • A
  • A
Greenpeace: la Russie va boycotter le procès
@ Reuters
Partagez sur :

Le procès concerne l'arraisonnement en septembre du navire de Greenpeace dans l'Arctique russe.

Le bras de fer entre la Russie et Greenpeace se poursuit. La Russie a en effet annoncé mercredi qu'elle boycotterait le procès au tribunal international du droit de la mer, saisi par les Pays-Bas. Le procès concerne l'arraisonnement en septembre du navire de Greenpeace dans l'Arctique russe et l'interpellation de son équipage accusé de piraterie.

Moscou rejette toutes les procédures. "La partie russe a informé les Pays-Bas et le tribunal international du droit de la mer (...) qu'elle ne participerait pas au procès", a déclaré un porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, cité par l'agence Ria-Novosti. Par ailleurs, Moscou "rejette" la procédure judiciaire, dite d'arbitrage, également entamée par La Haye, dans le cadre de laquelle la Russie et les Pays-Bas doivent nommer des "arbitres" chargés de trouver une issue au différend lié à ce navire, qui bat pavillon néerlandais, selon le porte-parole. "Toutefois, la Russie reste ouverte à un règlement de cette situation", a-t-il souligné.

Les Pays-Bas s'empare du dossier. Les Pays-Bas ont annoncé lundi avoir saisi le tribunal international du droit de la mer, qui siège à Hambourg, en Allemagne, et demandé la libération "urgente" des 30 membres d'équipage - issus de 18 pays - du navire de Greenpeace, Arctic Sunrise, interpellés lors d'une opération contre une plateforme pétrolière dans l'Arctique russe. Une audience au cours de laquelle la Russie et les Pays-Bas pourront défendre leurs points de vue devrait avoir lieu dans les deux ou trois semaines, selon le tribunal.