Greenpeace défie Moscou dans l'Arctique

  • A
  • A
Greenpeace défie Moscou dans l'Arctique
@ REUTERS
Partagez sur :

Greenpeace a envoyé un brise-glace dans l'Arctique pour protester contre des projets de forage.

Greenpeace a annoncé samedi avoir défié les autorités russes en envoyant un brise-glace dans l'Arctique, par la route maritime du Nord, pour protester contre les projets de forage du groupe Rosneft jugés nuisibles pour l'environnement.

Rosneft dans le viseur de Greenpeace. Les autorités russes avaient rejeté trois demandes de Greenpeace pour faire passer par cette voie son bateau, l'Arctic Sunrise, qui avait approché à la mi-août le navire de recherche sismique Akademik Lazarev, de Rosneft, pour dénoncer ses activités. Mais Greenpeace a annoncé que son brise-glace avait malgré tout pris la route maritime du Nord samedi matin pour protester contre les projets de forage du premier groupe russe d'hydrocarbures, Rosneft, et son partenaire américain ExxonMobil près de la Réserve nationale russe dans l'Arctique.

Appel au gouvernement des Pays-Bas. Le ministère russe des Transports a accusé l'équipage du bâtiment à pavillon néerlandais de violer "grossièrement" les lois russes et internationales, et demandé au ministère des Affaires étrangères de se mettre en contact avec les autorités maritimes néerlandaises. Dima Litvinov, un militant de Greenpeace basé à Stockholm, a appelé le gouvernement des Pays-Bas à soutenir l'ONG. "J'espère au moins que le gouvernement néerlandais soutiendra la demande légitime et le droit de passer dans cette zone", a-t-il dit à l'AFP.