Grèce : un terroriste arrêté en pleine zone touristique

  • A
  • A
Grèce : un terroriste arrêté en pleine zone touristique
L'homme a été arrêté après avoir été blessé par la police@ MaxPPP
Partagez sur :

Le suspect, un terroriste d'extrême-gauche, a été arrêté après avoir été touché par la police. Quatre personnes ont été blessées.

L'INFO. La police grecque a indiqué mercredi avoir capturé le terroriste d'extrême gauche Nikos Maziotis - l'un des fugitifs les plus recherchés du pays - grièvement blessé lors de l'intervention dans le centre touristique d'Athènes où des tirs ont été échangés, faisant trois autres blessés. 

Le terroriste lance une grenade... qui n'explose pas. Deux touristes, un Allemand et un Autrichien, ont été légèrement touchés. Un policier a également été blessé dans la fusillade, qui s'est produite en plein quartier touristique et commercial, à Monastiraki au pied de l'Acropole. Nikos Maziotis, 42 ans, a lui-même été sérieusement blessé lors de son arrestation et transporté à l'hôpital. "J'ai vu un homme emmené, les mains dans le dos, il saignait abondamment", selon un témoin. "Je crois qu'il portait une perruque", a-t-il ajouté. Selon le police, le fugitif a envoyé en direction des policiers une grenade défensive qui n'a pas explosé.

Athènes fusillade Grèce

>> LIRE AUSSI : Xiros, l'évadé qui fait trembler la Grèce

Deux extrémistes en fuite. Maziotis et sa compagne Pangiota Roupa, tous deux dirigeants du groupe Lutte révolutionnaire, avaient disparu dans la nature en 2012 après leur libération en attente de leur procès. Actif depuis 2003, ce groupe à la rhétorique d'extrême gauche est surtout connu surtout pour un retentissant tir de roquette sur l'ambassade des États-Unis à Athènes en 2007, qui n'avait fait que des dégâts matériels. Mais le groupe a revendiqué une quinzaine d'attentats entre 2003 et 2010 visant des personnalités politiques, des banques et des établissements publics, sans faire de victimes.