Grèce : tirs contre le siège du Parti socialiste

  • A
  • A
Grèce : tirs contre le siège du Parti socialiste
La police a bouclé la zone et retrouvé trois douilles, tandis qu'un des tirs a brisé la vitre d'une boutique proche.@ Yiannis Liakos / IN TIME NEWS / AFP
Partagez sur :

L'attaque est intervenue alors que de nombreux cadres du parti se trouvaient dans le bâtiment.

Un inconnu a tiré lundi soir contre les forces anti-émeutes gardant le siège du parti socialiste grec d'opposition Pasok, dans le centre d'Athènes, sans faire de blessés, a indiqué une source policière.

Trois douilles retrouvées. L'enquête sur cette attaque, survenue à une heure animée, a été confiée à la brigade antiterroriste grecque, alors que des actions de ce type visent sporadiquement des cibles politiques ou économiques en Grèce, imputées à la mouvance extrémiste locale anti-autoritaire. Un policier a indiqué avoir vu un inconnu viser dans sa direction, et avoir eu le temps de donner l'alarme et de se mettre à l'abri avant les tirs. La police a bouclé la zone et retrouvé trois douilles, tandis qu'un des tirs a brisé la vitre d'une boutique proche, selon la même source.

Le parti en pleine primaire. L'attaque est intervenue alors que de nombreux cadres du parti se trouvaient dans le bâtiment, avant le débat télévisé qui devait opposer dans la soirée les candidats à la direction du Pasok, en pleine procédure d'élections primaires. Au pouvoir pendant des décennies en Grèce, ce parti est désormais la troisième force parlementaire grecque, après avoir été laminé après le déclenchement de la crise de la dette en 2010. Son siège, situé dans le quartier contestataire d'Exarchia a déjà été visé par le passé par des tirs, et est régulièrement la cible d'attaques au cocktail molotov.