Grèce : pas d'"initiative" franco-allemande mardi

  • A
  • A
Grèce : pas d'"initiative" franco-allemande mardi
Nicolas Sarkozy et Angela Merkel vont prendre des "initiatives" au sujet de la dette grecque.@ REUTERS
Partagez sur :

L'Elysée a démenti une initiative commune dans l'immédiat. Mais les discussions se poursuivent.

Contrairement à ce qu'avait annoncé une source gouvernementale française de haut rang mardi, la France et l'Allemagne ne vont pas lancer dans la journée une initiative commune sur la Grèce, confrontée à de graves problèmes de financement de sa dette souveraine. Le démenti provient directement de l'Elysée.

"Il n'y aura pas d'initiative franco-allemande aujourd'hui", a assuré la présidence de la République. Et ce, alors que la source gouvernementale de haut rang avait annoncé : "le président est résolu. Il a été en contact avec Angela Merkel (lundi) pour prendre des positions qui doivent apparaître aujourd'hui (mardi, ndlr)". Et d'ajouter : "ils sont décidés à faire ce qu'il faut. Ils vont dans la journée prendre des initiatives (sur la Grèce)".

Des tractations encore en coulisses

Reste, qu'en coulisses, les discussions se poursuivent. Nicolas Sarkozy doit rencontrer mardi après-midi à Paris le président du Conseil européen Herman Van Rompuy.

Et une téléconférence doit avoir lieu mercredi entre le Premier ministre grec Georges Papandréou, le président français et la chancelière allemande Angela Merkel au sujet de la Grèce. C'est ce qu'a indiqué une source gouvernementale grecque précisant qu'elle a été organisée "en vue de la réunion du groupe de la zone euro" prévue en fin de semaine en Pologne.