Grèce : Aube dorée privé de fonds publics

  • A
  • A
Grèce : Aube dorée privé de fonds publics
@ Reuters
Partagez sur :

Le parti d'extrême-droite est dans la ligne de mire du gouvernement depuis l'assassinat d'un rappeur d'extrême-gauche.

La Grèce se montre plus ferme avec le parti d'extrême-droite Aube dorée. Le parlement grec a voté mercredi une disposition sur le financement des partis politiques qui aboutit à priver de fonds publics le parti d'extrême-droite dont six membres ont été mis en examen.

>> A lire - Grèce : vent de colère contre l'Aube dorée

La disposition votée par 235 des 300 députés du parlement monocaméral suspend les financements publics pour les partis politiques en cas d'inculpation de leurs dirigeants, ou d'un dixième de leurs députés, pour participation "à une organisation criminelle" ou à des "actes de terrorisme".

En 2013, une enveloppe de 11 millions d'euros a été allouée aux partis politiques ayant des élus, dont 873.000 euros à Aube dorée. Devenu le troisième parti de Grèce, le parti dont l'emblème ressemble à la croix gammée nazie a fait son entrée au parlement en l'an dernier avec 18 élus.

Après avoir semblé dans un premier temps ne pas donner prise aux accusations de violences contre les immigrés et les militants de gauche portées à son encontre, Aube dorée est dans la ligne de mire du gouvernement depuis l'assassinat du rappeur d'extrême-gauche Pavlos Fissas par un sympathisant du parti le 17 septembre à Athènes.