Grande-Bretagne : les inondations auraient-elles pu être évitées ?

  • A
  • A
Grande-Bretagne : les inondations auraient-elles pu être évitées ?
@ REUTERS
Partagez sur :

POLÉMIQUE - Plusieurs projets d’aménagement des zones inondables ont été annulés, faute de budget. Les conservateurs sont critiqués.

L’INFO. Alors que la Grande-Bretagne a toujours peine à se sortir les pieds de l’eau, une polémique enfle sur les coupes budgétaires pratiquées par le gouvernement de David Cameron. Cet argent aurait dû, notamment, servir à aménager des zones inondables et donc à limiter les dégâts causés par les inondations, révèle le Guardian lundi.

Des dizaines de projets reportés. Des millions de livres devaient ainsi servir à protéger les terres inondables, notamment à Dawlish, dans le conté du Devon, fortement touché par les intempéries. Dans la région de Somerset Levels, un plan d’aménagement anti-inondations de 2,2 millions de livres - soit 2,6 millions d’euros - a été reporté et ne devrait avoir de financement qu’en 2020, rapporte le quotidien britannique.

Un autre projet d’aménagement avait également été prévu près de la centrale nucléaire de Hinkley, aujourd’hui les pieds dans l’eau. Mais là encore, faute de budget, les aménagements ont été reportés.

Cinq millions de personnes menacées. Le responsable de l’Agence pour l’Environnement britannique (EA), Chris Smith, a confié au Guardian qu’il espérait que le Premier ministre ne gérerait pas que "l’urgence de la situation mais reverrait les plans de protection de ces zones sur du long terme".
 
 Ce responsable a également indiqué qu’il y avait aujourd’hui, en Grande-Bretagne, environ cinq millions de personnes menacées par les inondations. "Il faut que le gouvernement reconnaisse ce risque", a-t-il estimé.

"Les inondations détruisent des entreprises, des emplois, les réparations coûtent énormément d’argent. Il faut que le gouvernement fasse de la protection des zones inondables une priorité", a-t-il conclu.

sur le même sujet, sujet,

INTEMPÉRIES -Chaos au Royaume-Uni, deux morts

ENVIRONNEMENT - GB : des castors pour lutter contre les inondations