Grande-Bretagne : brève alerte au Parlement après la découverte d'un paquet suspect

  • A
  • A
Grande-Bretagne : brève alerte au Parlement après la découverte d'un paquet suspect
Le parlement britannique a du être partiellement évacué, jeudi @ AFP
Partagez sur :

Une enveloppe contenant une lettre d'insultes et de la poudre blanche avait été adressée à un membre musulman de la chambre des Lords. 

Le Parlement de Westminster à Londres a été brièvement bouclé jeudi à la mi-journée après la découverte d'un "paquet suspect" contenant une poudre blanche et une lettre d'insultes envers un membre musulman de la chambre des Lords, a-t-on appris de sources concordantes.

Quelques semaines après le meurtre de Jo Cox. "J'ai reçu une lettre (...), et j'ai découvert en ouvrant l'enveloppe qu'elle contenait des messages d'injures et de la poudre blanche", a déclaré Lord Nazir Ahmed. "J'ai déjà reçu des lettres d'insultes, des courriers racistes ou islamophobes, mais jamais avec de la poudre blanche. Quelques semaines après le meurtre de notre collègue Jo Cox, c'est effrayant", a-t-il ajouté, faisant référence à l'assassinat en pleine rue le 16 juin de la députée travailliste pro-UE.



Une poudre "non dangereuse". La poudre blanche a été analysée et s'est révélée "non dangereuse", a-t-il précisé. Son bureau, le parking et la terrasse du parlement ont été bouclés pendant une heure et demie. Un porte-parole de la police avait indiqué plus tôt que "l'incident" était "clos", précisant qu'"il s'agissait d'un paquet suspect (...) déposé au Parlement". "C'est terminé. L'enquête a déterminé qu'il n'y avait aucune menace et le périmètre bouclé a été rouvert", avait également annoncé un porte-parole du Parlement.