Grande-Bretagne : la grippe A gagne du terrain

  • A
  • A
Grande-Bretagne : la grippe A gagne du terrain
Partagez sur :

Londres a annoncé 100.000 nouveaux cas en une semaine, créant une légère panique.

L'épidémie de grippe A (H1N1) se poursuit en Grande-Bretagne. Trente-et-une personnes ont déjà trouvé la mort. Selon les autorités sanitaires, près de 100.000 autres auraient été contaminées la semaine dernière. Ce chiffre reste cependant une simple estimation, mais il a provoqué une vague d'inquiétude chez la population. Il faut dire que d'autres annonces viennent noircir le tableau : sur ces 100.000 britanniques, 840 sont hospitalisés et 63 se trouvent dans un état grave. De plus, d'autres cas ont été détectés en Ecosse.

Preuve que la panique commence à s'emparer du public, le site d'information lancé par les services de santé a été pris d'assaut. Quelques minutes après son lancement, jeudi, il enregistrait 2.600 connections par secondes, soit 9 millions par heure. Pour lutter contre cette angoisse et la multiplication - bien réelle - des cas, le gouvernement a également ouvert, jeudi, une ligne téléphonique permettant aux patients atteint par le virus d'obtenir du Tamiflu sans passer par leur médecin traitant. Cette solution a été adoptée car les généralistes n'arrivaient plus à faire face à la demande.

Dans ce contexte, l'Eglise anglicane a décidé de participer à la prévention. Elle a demandé à ses prêtres de prendre des précautions pour ne pas faciliter la propagation de la maladie :


Par ailleurs, l'existence de "grippe parties" a été fortement démentie par la presse anglo-saxonne. Ces soirées, qui consistaient à mêler porteurs de virus et personnes saines pour immuniser ces dernières contre le virus, n'auraient jamais eu lieu. Le gouvernement anglais a toutefois jugé bon de déconseiller à ses citoyens de s'exposer intentionnellement au virus.

La propagation du virus inquiète surtout les parents d'enfants et d'adolescents, les moins de 14 ans étant les plus touchés. La grippe A s'est propagée à 160 pays et a fait environ 800 morts, mais le comportement du virus n'a pas évolué jusqu'à présent, a déclaré, vendredi, l'Organisation mondiale de la santé.

> DOSSIER - La France en alerte face à la grippe

Europe1.fr avec Amandine Alexandre