Grande-Bretagne : des femmes évêques en 2014 ?

  • A
  • A
Grande-Bretagne : des femmes évêques en 2014 ?
Le chef spirituel de l'Eglise d'Angleterre, l'archevêque de Cantorbéry Justin Welby, est en faveur de cette mesure.@ Reuters
Partagez sur :

Le synode de l'Église anglicane d'Angleterre a approuvé le principe. Un synode général doit maintenant l’entériner.

L’INFO. C'est un grand pas en avant pour la reconnaissance des religieuses. Le synode de l'Église anglicane d'Angleterre a approuvé mercredi à Londres à une écrasante majorité le principe de l'ordination de femmes évêques. Le projet, qui avait été recalé en novembre 2012 et qui doit être définitivement entériné à la faveur d'un nouveau synode général entre juillet et novembre 2014, a été approuvé par 378 voix pour, 8 voix contre et 25 abstentions.

"Nous ne devrions pas déboucher immédiatement des bouteilles de champagne, ou toute autre boisson appropriée aux célébrations, parce que nous devons continuer à travailler ensemble jusqu'au bout" pour faire aboutir le projet, a assuré John Sentamu, archevêque de York favorable à l'évolution en faveur des femmes. Celles-ci peuvent devenir prêtres depuis 1992. Elles représenteraient aujourd'hui plus la moitié des nouvelles ordinations.

Des mesures disciplinaires. Les nouvelles propositions endossées prévoient notamment la nomination d'un médiateur chargé de régler les éventuels problèmes en cas de contestation de l'autorité d'une femme évêque par le clergé traditionaliste. Des mesures disciplinaires pourraient être prises contre le clergé qui ne coopérerait pas.

Le projet soutenu par le gouvernement. Peu avant la consultation, le Premier ministre David Cameron avait réitéré son soutien à la réforme. "Je suis fermement en faveur des femmes évêques, et j'espère que l'Église d'Angleterre adoptera cette démarche clé afin de raffermir sa place en tant qu'Église moderne en phase avec notre société", a-t-il affirmé devant le Parlement.

synode 930

© Reuters

Comment y parvenir ? La majorité des deux tiers est nécessaire dans chacune des trois composantes du synode général -les évêques, le clergé et les laïcs- pour une approbation définitive. En novembre dernier, le projet avait été avalisé par les évêques et le clergé, mais il avait achoppé sur des résistances au sein du collège des laïcs

L'Église du Pays de Galles a avancé... Depuis lors, le nouvel archevêque de Cantorbery, Justin Welby, a souligné la volonté de parvenir à un accord. "Nous ne sommes pas au stade de dire 'nous devrions ordonner des femmes évêques', nous sommes au stade de dire 'nous allons ordonner des femmes évêques', comment procédons-nous ? -", a-t-il assuré. En septembre dernier, la pression s'est encore accrue sur l'Église d'Angleterre quand l'Église du Pays de Galles a voté en faveur de l'ordination de femmes évêques.

… ainsi que d'autres pays du monde. Dans d'autres coins du globe, des femmes évêques exercent déjà. C'est le cas aux Etats-Unis, en Australie, au Canada et en Nouvelle-Zélande. Mais la mesure rencontre une vive opposition dans les églises anglicanes de nombreux pays en voie de développement qui se refusent à l'idée même de femmes prêtres.