Gouvernement d'union en vue au Liban

  • A
  • A
Gouvernement d'union en vue au Liban
Partagez sur :

Le camp mené par le Hezbollah a donné son accord pour la formation d'un nouveau gouvernement.

Après cinq mois de difficiles négociations à la suite des élections législatives de juin dernier, le mouvement islamiste chiite Hezbollah aurait donné son accord pour la composition d'un nouveau gouvernement au Liban.

"L'opposition libanaise a approuvé le gouvernement d'unité proposé", a déclaré vendredi soir un haut responsable de l'opposition à l'issue d'une réunion des chefs de file de l'opposition. Ce responsable a ajouté que l'opposition informerait officiellement le premier ministre désigné Saad al Hariri de sa décision samedi et que le nouveau cabinet devrait être formé au cours du week-end. Le porte-parole du Premier ministre n'a pu être joint dans l'immédiat pour commenter cette nouvelle.

Chef de la majorité parlementaire reconduite lors des législatives du 7 juin dernier, le fils de l'ancien premier ministre Rafic Hariri, assassiné en février 2005, avait été chargé de former un nouveau gouvernement à la mi-septembre par le président Michel Souleïmane. Il avait jeté l'éponge une première fois début septembre, accusant l'opposition de lui mettre des bâtons dans les roues.

Un réchauffement des relations entre la Syrie et l'Arabie saoudite ces dernières semaines a contribué à aplanir les divergences entre les deux parties. Hariri est soutenu par les Etats-Unis et l'Arabie saoudite, tandis que la Syrie appuie l'opposition. Les deux camps rivaux s'étaient entendus fin juillet sur la répartition des ministères mais aucun accord n'a pu être trouvé ensuite sur les noms de leurs titulaires.