Google et vous, ce sera pour la vie

  • A
  • A
Google et vous, ce sera pour la vie
@ REUTERS
Partagez sur :

Le 1er mars, le géant américain lance un profil unique d’utilisateur qui centralise ses services.

"Google en saura plus sur vous que votre propre femme". C’est en ces termes que le site spécialisé ZDNet résume les nouveaux paramètres de confidentialité de la firme de Mountain View qui seront effectif à compter du 1er mars. Les donnés des différents services de Google, comme Gmail, Google Maps, Google +, Picasa, YouTube, vont en effet être regroupés dans l’optique de créer un seul et même profil d’utilisateur.

"Nous avons décidé de faire évoluer près de soixante règles de confidentialité distinctes, et de les remplacer par une nouvelle version unique, à la fois complète, concise et simple à lire", résume le groupe dans un communiqué envoyé par mail aux utilisateurs. "Une expérience Internet plus simple et plus intuitive", promet Google.

Pour ce faire, deux types de données pourront être mutualisées par Google : "les données personnelles que vous nous fournissez" et "données que nous collectons lors de votre utilisation de nos services". La première catégorie regroupe le nom, le prénom, les photos, l’adresse mail, de l’internaute ayant souscrit à un service de Google. La seconde concerne les données obtenues par l’utilisation d’un smartphone utilisant le système d’exploitation Android, numéro de téléphone, appels entrants, appels sortants, durée des appels, localisation etc.

Concrètement, quelles seront les conséquences de cette redéfinition des paramètres de confidentialité ? A travers le déroulé d’une journée type, Europe1.fr montre comment Google va changer, pour le meilleur ou pour le pire le quotidien des internautes.

Ne pas oublier un rendez-vous. "Lundi, 9h30, rendez-vous chez le dentiste". L’information est inscrite en rouge dans votre Google Calendrier. Sauf qu’il est 9h10 et que le risque d’arriver en retard est inévitable. Mais Google a les moyens de vous aider.

Comment ? Tout d'abord, le géant américain sait que vous avez un rendez-vous puisque vous l’avez notifié sur l’un de ses services. Il sait aussi que vous êtes encore chez vous, car le GPS relié à votre téléphone Android, lui indique. Et il sait surtout, grâce à l’application Google Maps de votre mobile, que le chemin qui vous sépare de votre rendez-vous est très embouteillé.

Se déplacer au plus vite. Google peut alors vous transmettre par mail ou par SMS les informations nécessaires pour vous rendre à votre rendez-vous. Trajet, nom, prénom, adresse et numéro du dentiste en question, pour peu que vous ayez déjà rentré ces informations sur l’un des services de Google (Gmail, Google search, Google Calendrier).

Trouver un restaurant japonais pour déjeuner. Google recueillant sur un même dossier toutes les informations vous concernant, il suffit que vous ayez mentionné à plusieurs reprises votre goût pour les sushis pour que la firme s’en souvienne. "Si vous êtes connectés, nous pouvons combiner les informations que vous avez fourni à partir d'un service avec des informations provenant d'autres services", confirme sur son blog Alma Whitten, directeur de Google pour les services liés à la vie privée.

Par exemple, si vous avez une discussion sur le réseau social Google + concernant votre envie de déjeuner dans un restaurant japonais, l’information pourrait être transmise aux autres services Google pour que des publicités ciblées vous parviennent. L’internaute fan de sushis risque donc de se voir proposer un restaurant japonais proche de chez lui s’il ouvre Google Maps.

Acheter une Jaguar. La firme enregistre également les mots, ou les champs linguistiques, les plus utilisés par l’internaute. Ainsi, si vous décidez d’acheter une Jaguar, en tapant "jaguar" dans le moteur de recherche, Google saura qu’il s’agit d’une voiture et non pas de l’animal. Et le résultat sera affiné.

"Si vous êtes connecté à Google, vous pouvez, si vous le souhaitez, obtenir des suggestions de termes de recherche ou la personnalisation de vos résultats de recherche en fonction des centres d'intérêt que vous avez indiqués dans Google+, Gmail et YouTube", résume la firme américaine dans un communiqué.

Écouter de la musique au travail. YouTube étant un des services de Google, il suffit que vous ayez mentionné vos goûts musicaux par mail avec un proche pour que le site de vidéos vous propose les musiques qui vous plaisent (ou du moins celles que vous avez déjà évoquées).

Terriblement pratique pour certains, extrêmement intrusif pour d’autres, les nouveaux paramètres de confidentialité de Google font déjà réagir les technophiles. De son côté, Google assure à Libération que les autorités chargées de la protection de la vie privée, comme la Cnil en France, valident ces changements.